/* --- END CSS --- */ -->

Eikomania

With pretty stories for which there's little good evidence Sea of Tranquility tendrils of gossamer clouds decipherment courage of our questions.

@username

Charlotte Fever : L'Electric Music Band qui enivre Netflix

@eikomania.me x @helloitsanha

Si vous ĂȘtes fan et addict Ă  la plateforme Netflix, vous avez sĂ»rement du entendre leurs sons pop et colorĂ©s dans la fantastique sĂ©rie "Emily in Paris". Étant un mĂ©lange entre la poĂ©sie de Metronomy et la douceur du duo Cats on Trees, Alexandre et Cassandra sabrent leur amitiĂ© grĂące Ă  leurs chansons et nous font voyager Ă  travers les belles et nostalgiques annĂ©es 2000. RencontrĂ©s lors d'un aprĂšs-midi pluvieux, le groupe Charlotte Fever nous livre une interview Ă©lectrique et survitaminĂ©e. 

đŸ”„


⚡️ Hello Charlotte Fever, tout d’abord, comment allez-vous en ce dĂ©but d’annĂ©e ? Et pouvez-vous vous prĂ©senter en quelques mots ?

Hello Anha ! Une nouvelle annĂ©e commence et tout va pour le mieux, on a hĂąte de dĂ©couvrir ce que nous rĂ©serve 2022. Nous sommes le duo d'Ă©lectro-pop française Charlotte Fever, aka Alexandre & Cassandra. Pour se prĂ©senter en quelques mots, disons que cela fait maintenant quelque temps que l'on compose un univers sensuel et colorĂ©, rythmĂ© par des marimbas endiablĂ©s. Le but ? Vous faire danser jusqu’au bout de la nuit ! 

✨ Vous avez l’air d’ĂȘtre un duo qui n’a aucun dĂ©faut, comment s’est dĂ©roulĂ© cette rencontre et comment est nĂ© le dĂ©but de cette collaboration ?

Avec Cassandra, nous nous sommes rencontrĂ©s il y a 10 ans et on est rapidement devenus potes. J’avais un groupe de rock psychĂ©dĂ©lique Ă  l’Ă©poque et j’ai proposĂ© Ă  Cassandra de nous rejoindre pour crĂ©er un duo homme / femme. J’ai toujours trouvĂ© les duos vocaux mixtes ultra cool.

Bref, ça s'est trĂšs bien passĂ© et du coup quand ce groupe a pris fin on a dĂ©cidĂ© de se lancer dans notre propre projet avec Cassandra. On avait envie de travailler de façon plus spontanĂ©e, d'aborder des thĂšmes plus fun au niveau des lyrics. Au risque de paraĂźtre un peu rĂ©ducteurs disons qu'on avait envie d'une musique un peu plus fĂ©dĂ©ratrice et dans l’air du temps haha.

© @helloitsanha

☀️ Comment dĂ©finiriez-vous votre univers ?

Notre univers est trĂšs colorĂ©, sensuel et jovial. Quand on compose on a Ă©normĂ©ment d’images en tĂȘte, c'est d'ailleurs pour ça qu'on a souvent tendance Ă  parler de notre musique comme d'un objet cinĂ©matographique. On aime raconter des histoires et emmener notre public avec nous loin des tracas du quotidien.

đŸ’« Comment en ĂȘtes-vous arrivĂ©s Ă  faire de la musique ?

La musique nous est venue assez naturellement Ă  tous les deux. On ne s’est pas vraiment posĂ© la question de comment c’est arrivĂ©, c’est simplement quelque chose dans nos vies qui nous fait du bien et qui nous rend heureux.

Alexandre est un autodidacte, passionnĂ© de guitare et de synthĂ©s, et de mon cĂŽtĂ© je chante depuis toujours. On a tous les deux eu des parcours trĂšs diffĂ©rents : Alexandre a fait du piano classique au conservatoire puis s'est lancĂ© dans la guitare et le chant en autodidacte, tandis qu'aprĂšs avoir pris des cours de guitare au lycĂ©e je me suis inscriteen Ă©cole de musique Ă  la fin de mes Ă©tudes. 

En revanche, on est tous les deux passés par la case groupe de musique du lycée, dans des styles vraiment trÚs éloignés de l'univers de Charlotte Fever haha.


🎬 RĂ©cemment, l’une de vos chansons a fait partie de la sound-track de la sĂ©rie Netflix « Emily In Paris », avez-vous des projets de crĂ©ation dans le cinĂ©ma ou dans des sĂ©ries prochainement ? Et, est-ce que le cinĂ©ma vous inspire dans la construction de votre univers/identitĂ© visuelle comme sonore ?


Ce n'est pas l'envie qui manque ! Mais malheureusement non, rien de concret niveau cinĂ©ma pour l’instant. Cela dit, on a dĂ©jĂ  quelques morceaux instrumentaux dans notre besace qui feraient de magnifiques BO de film ou de comĂ©die musicale Ă©lectro-synth-wave-ambitieuse hahaha.

Le cinĂ©ma nous inspire Ă©normĂ©ment au quotidien, aussi bien Ă  travers les BO que par les plans ou la photographie. Ça nous arrive rĂ©guliĂšrement de construire le paysage sonore de nos morceaux et recrĂ©ant des scĂšnes de filmsqu’on adore. C'est aussi un moyen de communication fort pratique entre nous pour dĂ©crire l'atmosphĂšre que l'on a en tĂȘte.

Du coup on passe une bonne partie de nos journées à discuter de films bien ancrés dans les années 80's, à l'image de Blade Runner (version 1982) ou Rainman, mais aussi de productions nettement plus récentes : les filmographies de Nicolas Winding Refn et de Gaspar Noé nous parlent énormément !

đŸŽ¶ Votre titre « Voyeur » est trĂšs psychĂ©dĂ©lique et le clip est visuellement trĂšs attrayant, comment avez-vous façonnĂ© ce morceau ?

Voyeur est nĂ© d’une envie d’incarner le voyeurisme. Aux dĂ©buts du projet, il nous a semblĂ© que tant que l'on conservait une approche un peu dĂ©calĂ©e, ce thĂšme pouvait ĂȘtre extrĂȘmement fĂ©dĂ©rateur. C’Ă©tait important pour nous de trouver une ligne directrice dans les sujets qu'on souhaitait aborder, on voulait Ă  la fois que ça nous corresponde et que cela parle Ă  tout le monde.

Pour ce clip on a fait appel Ă  l'artiste Anna Wanda Gogusey, qui est une illustratrice dont on est absolument fans. Pour l’anecdote, on avait fait un petit brainstorming avec elle avant de se lancer dans ce projet de clip et j’ai rarement vu quelqu’un avoir autant d’idĂ©es incroyables Ă  la seconde, c’Ă©tait hyper impressionnant.


🎹 Quelles sont vos inspirations musicales du moment ?

Nos inspirations changent rĂ©guliĂšrement, ça dĂ©pend tant de la couleur que l'on souhaite donner au morceau que de nos humeurs. De façon classique, on aura souvent du Polo & Pan ou du SĂ©bastien Tellier en tĂȘte pour constituer la base instrumentale du morceau. Pour les textes : Gainsbourg, toujours. Et si d’un seul coup on a envie de partir dans une direction plus Kavinsky, on ne s'interdit pas de tout bousculer.

🌙 De quoi rĂȘveriez-vous en 2022 ?

Notre passion Ă  tous les deux c'est vraiment la scĂšne, du coup trouver un tourneur qui a envie de dĂ©velopper le projet Ă  nos cĂŽtĂ©s ce serait le rĂȘve. On aimerait aussi faire de beaux festivals cet Ă©tĂ©, repartir en tournĂ©e en Asie. Ah et puis aussi, on a hĂąte que les collaborations musicales sur lesquelles on travaille avec d'autres artistes depuis un petit bout de temps maintenant voient enfin le jour !

đŸŽ¶

đŸ”„ L’aventure ou l’expĂ©rience la plus folle que vous avez faite ensemble (ou sĂ©parĂ©ment) ?

Sans aucun doute : notre tournée en Amérique Centrale ! On a eu la chance de faire des rencontres incroyables et de voir des paysages inoubliables pendant presque un mois.

C’Ă©tait une tournĂ©e intĂ©grant des dates dans six pays : Panama, Honduras, Guatemala, Salvador, Nicaragua et Costa Rica. D'ailleurs la date la plus marquante Ă©tait complĂštement imprĂ©vue : arrivĂ©s au Honduras, on nous a proposĂ© un stop supplĂ©mentaire pour se produire dans la cour d’une Ă©cole oĂč des Ă©lĂšves Ă©tudient le français. On s'est simplement dit "chouette" sans un instant imaginer l'accueil sensationnel qui nous y attendait. Les Ă©lĂšves avaient prĂ©parĂ© notre venue avec des pancartes, ils avaient Ă©tudiĂ© nos chansons en classe et appris les paroles par cƓur !

On y a vĂ©cu une sĂ©ance de dĂ©dicace endiablĂ©e, Ă  grand renfort de signatures sur des trousses, des plĂątres et mĂȘme des billets de banque. C’Ă©tait quelque chose cette tournĂ©e, on a hĂąte de pouvoir Ă  nouveau vivre des choses comme ça !


📀 Un vinyle, une cassette ou un CD qui vous a marquĂ© pendant votre jeunesse et qui vous a influencĂ© par la suite ?

Alexandre : Mon tout premier CD, « History » de Michael Jackson. J’adorais les mĂ©lodies et les rythmes des chansons, je pense que ça a beaucoup impactĂ© mes goĂ»ts musicaux par la suite.

Cassandra : Moi pense que c’est le vinyle "La VĂ©ritĂ©" de Niagara, que j'ai dĂ©couvert en primaire chez une amie. Je suis devenue super fan de ce groupe et mĂȘme si je n’ai finalement jamais possĂ©dĂ© ce vinyle, c’est indĂ©niablement restĂ© une grande source d’inspiration pour moi.

🌟OĂč pouvons-nous vous retrouver sur scĂšne ?D’ailleurs, quel est le concert qui a dĂ©finitivement bouleversĂ© votre vie ? 

On vous donne rendez-vous sur scÚne le 2 février au Groom, à Lyon, pour notre release party !

Peut-ĂȘtre que ce sera le concert qui va bouleverser notre vie d'ailleurs, car mĂȘme si on a eu la chance de participer Ă  de trĂšs beaux Ă©vĂ©nements je ne suis pas sĂ»re qu'on puisse parler d'un tel bouleversement. En revanche c'est vrai que les choses s'accĂ©lĂšrent ces derniers temps et il y a eu des moments qui constituent pour nous de vrais tournants.

On pense par exemple Ă  la signature avec notre label Riptide Music ou encore Ă  la synchronisation des morceaux pour Emily in Paris. Ce qui est certain, c'est qu'il nous arrive beaucoup de belles choses et qu'on est trĂšs heureux. Quand on arrivera Ă  l'Ă©tape bouleversement, promis on te tiendra au courant hahaha !


🌈 Un conseil pour les lecteurs qui veulent rĂ©aliser leurs rĂȘves en 2022 ou bien se lancer dans la musique ?

Ça semble un peu prĂ©somptueux de se placer en donneur de conseils Ă  notre niveau alors qu'on a l'impression qu'il nous reste encore tant Ă  faire !

Du haut de ma petite expĂ©rience, je dirais tout de mĂȘme qu'il faut autant que possible se protĂ©ger. C'est souvent difficile de prendre du recul et par moments, je trouve qu'on a tous tendance Ă  oublier le fait qu'on ne voit que la partie Ă©mergĂ©e de l'iceberg du succĂšs des autres et Ă  minimiser nos propres rĂ©ussites. Aussi, il faut le dire, c'est tout de mĂȘme un secteur prĂ©caire et au quotidien, quand on a dĂ©cidĂ© que l'on souhaite vivre de sa musique, ça peut parfois ĂȘtre compliquĂ©.

Mais surtout, ne laissez pas ces phĂ©nomĂšnes venir parasiter votre crĂ©ativitĂ©. Je pense sincĂšrement qu'Ă©crire un morceau dont on est hyper fier, vous savez celui que vous Ă©coutez en boucle parce que vous ĂȘtes trop content du riff, du son ou de la mĂ©lodie que vous avez trouvĂ©e, c'est vraiment la chose la plus importante quand on Ă©crit de la musique ! C'est Ă  ça qu'il faut penser, pas au reste !

Commentaires