Anha S.L

With pretty stories for which there's little good evidence Sea of Tranquility tendrils of gossamer clouds decipherment courage of our questions.

@eikomania.me

Pervers Narcissiques : À la folie, je sers ton coeur.

@eikomania.me x Anha S.L 


💔

Les Pervers Narcissiques aka les "PN", c'est ce qu'il y a de pire. On a l'impression que depuis quelques années, on les croise partout : au boulot, à un repas de famille, au supermarché, au restau, au lycée... Le terme est source à amalgames et est mélangé à toutes les sauces. On se sait plus comment définir réellement le "PN", ce bourreau des coeurs, bien loin du gentil "arnacoeur" interprété par Romain Duris, qui est aussi dangereux que romantique. 

Sous leurs airs charmeurs et attrayants se cachent en réalité de véritables ordures. On ne mâche pas nos mots ici, c'est sûr mais il faut faire attention car sous le masque se trouvent des réels prédateurs nocturnes. 

En amour comme en amitié, les PN peuvent se faufiler dans vos vies comme un petit cloporte qui vient se loger confortablement — et bien au chaud – pendant des années. Ils vont y déposer leurs oeufs qui, d'une minute à l'autre, vont éclore et là : Boom, le carnage 💥. Vous ne trouverez plus votre équilibre et vous serez totalement perdu et déboussolé comme si quelque chose, ou plutôt quelqu'un, vous vampirisait et pompait votre énergie ⚡. 

C'est terrible de se dire que l'on apprécie de tout son coeur une personne et que d'une minute à l'autre, elle peut vous la faire à l'envers. On ne parle pas ici d'un petit ragot ou des vacheries que l'on peut balancer dans le dos de l'autre, ça, c'est bien autre chose et ça arrive très fréquemment voire tout le temps. On évoque ici, des petites remarques désobligeantes, un brin sous-jacentes, qui vous piquent le cœur et l'esprit davantage chaque jour. Votre confiance disparaît, votre personnalité rayonnante et affirmée se téléportent et lorsque vous vous regardez devant le miroir, vous ne vous reconnaissez plus.

Cependant, vous vous remettez en question en vous demandant qu'est-ce que vous avez bien pu faire. Baisse d'énergie conséquente ? Isolement ? Manque d'assurance et d'ambition ? Conclusion : vous êtes/avez été victime d'un pervers narcissique. Le problème, c'est qu'il est bien difficile de s'en débarrasser, de le quitter, de faire une croix sur le passé... Parce que dans le fond, vous l'aimez et vous êtes sous son emprise... 

Mais pour vous aidez, je vous dresse un top 5 des cas de figures de PN afin que vous évitiez ces moments atrocement désagréables ou pour que vous réagissiez au plus vite : 

💔

💢1. L'ami.e PN : C'est un cas fréquent. On n'est pas psy mais on a tous eu un.e pote un peu narquois.e et qui était sympa en off avec vous puis qui, comme s'il/elle était piqué.e par une mouche bizarroïde, vous humilie gratuitement. Exemple : la pote qui vous traite de "nullos" pour se donner un genre dans le but de vous rabaisser mais qui est très cool en aparté. Vous pardonnez, encore et encore, jusqu'à ce que vous fassiez le tri. C'est l'ami.e qui vous dit que vous êtes moins bien que lui/elle car vous n'avez pas coché toutes les cases hyper conventionnelles et qui dès lors ne manque pas de vous le rappeler. C'est celui/celle qui vous fait la gueule parce que vous ne voulez pas venir à son anniv'. Vous savez ce qu'il vous attend, vous serez la bête de foire et une fois de plus, l'humiliation et la peur seront à la porte pour vous souhaiter la bienvenue. Encore une fois, l'ami.e en question est dans l'optique de vous détruire et vous mettre plus bas que terre. À fuir. (Même si ce.tte dernier.e clame haut et fort l'inverse !)

🎥 : Respire de Mélanie Laurent, inspiré du livre d'Anne-Sophie Brasme évoque une amitié toxique entre deux filles. Il est inspirant et il peut vous inspirer pour faire les bons choix au sein de vos relations. 


💢2. Le.a Prof PN : On en a connu des cons mais là... Je ne sais pas si c'est parce que j'ai un gros problème avec l'Éducation Nationale, mais personnellement, les profs ne m'ont jamais inspirée confiance. J'en parlerai dans un futur post car avec du recul, j'ai pris conscience que c'était très grave et condamnable. Engueuler un élève parce qu'il est irrespectueux, qu'il n'a pas fait ses devoirs, qu'il n'écoute pas... Ça arrive. Mais quand ça devient quotidien, c'est du harcèlement scolaire et de la perversion. Je mets un réel avertissement parce que pendant plusieurs années, j'ai été victime de ce phénomène qui était peu médiatisé. Si un.e prof humilie gratuitement un élève, et ce, pendant toute l'année scolaire, avec des remarques déplacées, ingrates et gratuites, portez plainte. Mes parents ont discuté avec la prof en question et elle était toute mielleuse. J'ai vécu l'enfer et quand je vois des témoignages similaires, je me dis qu'il y a une réelle perversion de la part de ces adultes et que l'on n'est qu'un bout de viande à torturer (et accessoirement leur vilain gagne-pain). Agissez ! Libérer la parole et écoutez les enfants


💢3. Le membre de la famille ultra PN : Il n'y a pas une seule famille qui ne comporte pas au moins un PN. La jalousie, le côté malsain, l'envie d'écraser les uns et les autres par plaisir... Certains choisissent leur cible et se défoule sur elle. Il y a toujours ce côté d'humilier la target pour se donner de l'importance, combler un manque affectif ou de confiance en soi... Toutes les excuses sont bonnes pour vous lancer des fléchettes en plein coeur : 

🎯Vous n'êtes pas assez comme ci.
🎯On n'aime pas tes manières.
🎯T'as pas à dire ça. 
🎯Les autres sont mieux que toi, regarde comment tu es. 
🎯(et ainsi de suite... jusqu'à ce qu'ils vous détruisent totalement)

Des parents toxiques, ça court les rues. Heureusement qu'ils existent des parents bienveillants et remplis d'amour pour contrebalancer ce phénomène. On prend l'exemple de Vipère Au Poing, qui a été  définie plutôt comme une mère tyrannique qu'une perverse narcissique. Or, je pense qu'elle peut facilement atterrir dans cette catégorie. Prenez sur vous et sachez que tout ceci ne sont que des mots et qu'ils ne vous définissent pas. 


💢 4. L'amoureux.se parfait.e mais PN : C'est un très long point que je devrais développer davantage. Il/Elle se veut idéal.e, est aux petits oignons avec vous, hurle son amour pour vous et un beau jour, le masque se brise. La peau est craquelée et vous pouvez apercevoir un autre visage caché derrière la plastique parfaite de votre concubin.e. Vous l'aimez, lui/elle aussi. Vous subissez des réflexions quotidiennes mais pas frontales. Elles sont dites avec "amour" et délicatesse. C'est pour cela qu'il y a une confusion qui se créée dans votre cerveau et que vous êtes en train de perdre vos repères en même temps que les pédales. Vous pleurez intérieurement et parfois, dans le désarroi, il/elle vous laisse pour mort, savourant cette victoire. Elle/Il se croit victime alors qu'en réalité, c'est vous car le ou la PN amoureux.se vous a désigné comme proie. Vous le sentez mais vous l'aimez, encore. Vous êtes malheureusement dans l'incapacité de balayer d'un revers de main vos bons moments, votre passé enflammé surtout quand ce.tte dernier.e vous le rappelle. Ô le.a PN vous aime ! Vous êtes son jouet alors taillez-vous avant de finir à la déchèterie des âmes perdues ! 


💢 5. Ils sont partout et revêtent le costume de n'importe qui. Comme dit en introduction, les PN sont absolument partout. Ils envahissent le quotidien et la vie de leur victime. Il/Elle peut avoir l'habit d'un moine, d'une bonne-soeur même, du garagiste du coin, de la barmaid trop sympa, du flirt Tinder idyllique, du voisin ultra sexy et cool, de la bonne copine aux yeux de biche, de votre patron qui a la même névrose que Christian Grey... Ce sont des véritables acteurs et actrices studio sortis tout droit du cours Florent ou de leur sitecom préférée ! Ils ont ça dans les veines et connaissent par cœur les codes... Et c'est pour cela qu'ils sont redoutables. Essayez de faire tomber leur masque mais de toute façon, tôt ou tard, ils se grilleront car j'ai remarqué que ce sont des gens qui avaient très peu d'estime de soi et qui, dès lors, ont besoin de se nourrir des émotions des autres. 

Ils profitent de vos qualités (et de vos petits défauts qui font votre charme) pour vous laminer et gonfler leur confiance en eux. De plus, ils vous chopent à des moments où vous êtes en mode "down" et vous devenez accro à l'image quasi parfaite qu'ils vous ont servi sur un plateau. C'est triste mais vous vous faites des raisons et leur trouvez des excuses. Alors qu'il n'y en a pas. 

Il y a les mots (maux) un peu plus hauts que les autres qui, bien souvent, se conjuguent aux actions. Cela finit parfois par une fuite ou dans un bain de sang. Fuyez ! Sortez le.a de votre vie et reconstruisez vous loin de tout ça, sans céder à la nostalgie et aux mots doux envoyés par milliers dans le but de vous récupérer car si vous revenez, la vie sera deux fois pire qu'avant. En soit, il/elle vous le fera payer et ce sera hyper salé. 

Pour finir, je vous laisse avec la bande annonce d'un film qui traite de ce sujet. Si les paroles de cet article ne suffisent pas, peut-être que de le voir en image vous aidera à y voir plus clair.

🎬

Commentaires