Anha S.L

With pretty stories for which there's little good evidence Sea of Tranquility tendrils of gossamer clouds decipherment courage of our questions.

@eikomania.me

L'Impératrice enivre avec son album crève-coeur "Tako Tsubo".

@eikomania.me x Anha S.L

❤️‍🩹

L'Impératrice a sorti son second album "Tako Tsubo" contenant des sons qui peuvent briser le coeur. Sucré, coloré, pop et un brin japonisant qui met en musique et en images des paroles enivrantes et poétiques. Déjà, avec leur album, Matahari, le groupe marque l'année 2018 et se fait connaître ainsi du grand public. Leur Erreur 404 a porté ses fruits et aujourd'hui, nous pouvons savourer le goût acidulé de ces 13 titres qui explosent en bouche à la moindre écoute. Focus sur les 2 titres que vous allez saigner à la rentrée et qui vont tourner à fond dans votre walkman :

🐙

💙


Anomalie Bleue : Le premier bleu au coeur.

Pour le coup, les paroles parlent d'elles-mêmes : une petite monotonie parisienne où tout le monde s'habille pareil et où les gens chantent le même refrain lancinant qui finit par désespérer. Jusqu'à ce qu'on rencontre ce "quelqu'un" avec une particularité, qui le différencie des autres et qui met un peu de couleurs dans cette vie mécanique. 

Coup de foudre, bleu au coeur et rencontre paranormale. Cette chanson influencée nu-disco, pop et jazz, enveloppe cette histoire aux mots simples mais si parlants que l'on aimerait bien pouvoir naviguer entre les notes et vivre ceci à notre tour. 

La musique adoucit les moeurs, calme les maux de chacun d'entre nous pour laisser entrevoir un espoir de pouvoir vivre autre chose que cette liste de courses préconçue par une société régie par l'anxiété et la possession d'une vie qui ne nous convient pas. Des anomalies, c'est ce qui rythme notre existence. Et d'autant plus si elle est bleue, elle ne peut être qu'un hématome qui tend à s'effacer au fur et à mesure du temps grâce à un simple regard imprévisible et foudroyant comme celui des Amants du Pont-Neuf. 
 


💜

Hématome : L'amoureux animal qui s'encre sous la peau.

En parlant d'hématome, il y a ce titre – illustré à travers un superbe clip réalisé par Roxane Lumeret et Jocelyn Charles – qui traite de l'amour virtuel vu à travers les réseaux ainsi que cette dualité animale et humaine que les gens ont au plus profond d'eux. 

De nos jours, il est plus facile de parler et de se charmer sur les réseaux sociaux plutôt que d'affronter la réalité et d'actionner une rencontre ou une relation. On aime, on scrolle et on oublie. Ces "j'aime" sont finalement peu significatifs, en deviennent obsolètes et ne sont en aucun des sentiments liés à l'amour. C'est un geste machinal pour signifier que l'on existe et qu'on te garde sous le coude.

Alors, pour ne pas mourir sur la toile, comme dirait la chanson, on essaye d'innover, de rester visible aux yeux de l'individu en question. Aimer virtuellement est vecteur de souffrance, où l'on peut compter chaque jour les pixels sur le visage de l'autre et marquer les jours indéfiniment sur ses notes avant pourvoir, encore une fois, espérer de traverser l'écran et de briser cette photo de profil inanimée que l'on peine finalement à apprécier mais qui reste gravée sous la peau en attendant encore un simple "bonjour" ou une douce "bise charnelle" qui actionnerait une transformation des plus agréables.

Crise cardiaque amoureuse, Tako Tsubo ou encore syndrome du coeur brisé, l'album de l'Impératrice – qui fait verser une larme remplie de nostalgique – dresse un portrait de l'amour 2.0 et d'une génération plus que rêveuse de succès mais surtout demandeuse de tendresse. 


⭐️ Rendez-vous le 28 Mars 2022 pour un Zénith ! ⭐️ 
En attendant, n'hésitez pas à dévorer leurs titres.

🎶

Commentaires