/* --- END CSS --- */ -->

Eikomania

With pretty stories for which there's little good evidence Sea of Tranquility tendrils of gossamer clouds decipherment courage of our questions.

@username

Ruptures : Pourquoi la passion amoureuse fait si mal ?

@eikomania.me x Anha S.L

💔

Qui n'a jamais souffert aprĂšs une rupture amoureuse, lĂšve la main ? On a vraiment tous bien morfler, avouez-le. Les peines de coeur, ce sont ces "choses" qui donnent envie d'Ă©crire, de lire, de pleurer devant un film romantique comme Love Actually et de crĂ©er. Parce que oui, quasiment toutes les histoires d'amour sont ancrĂ©es dans nos chansons, nos mĂ©trages, nos publicitĂ©s, nos livres... En gros, elles inspirent l'Art et les Artistes. 

On est beaucoup plus efficaces lorsque l'on vient de se faire jeter comme une vieille chaussette – pour ne pas dire autre chose – car on se remet, gĂ©nĂ©ralement, en question. Les histoires d'amour finissent mal comme le chanterait Ă  tue-tĂȘte les Ritamitsoko. Mais certaines finissent bien. Ça arrive. C'est rare mais ça existe. Les lingots d'or ne tomberont pas du ciel, c'est sĂ»r. Cependant, chaque rupture a sa dose de souffrance. Dans une Ă©chelle de 1 Ă  5, je donne mes impressions

☀️5) Ça va bien. On se claque la bise, on est devenus les meilleurs amis du monde et on vit ensemble comme deux colocs qui ont une relation platonique (mauvaise idĂ©e quand deux ex deviennent des Bisounours et qu'ils partagent mĂȘme leur lit comme deux BFF, Ă©coutant "Oops I Did It Again" de Britney Spears sur leur enceinte "old school", histoire de se rappeler du bon vieux temps...) – En soit, deux possibilitĂ©s : soit ce sont des shootĂ©s qui ont remis de temps en temps le couvert, soit, ce sont des aliens.

⚡️4) Un commun accord. "On s'aime encore mais on ne peut plus vivre ensemble." : Oui. Ça arrive d'aimer trĂšs fort une personne mais malheureusement, on ne peut plus l'aimer correctement. On n'a pas envie de l'aimer mal. Les chemins se sĂ©parent avec beaucoup de tristesse mais il n'y a pas de rancoeur, de haine et de non-dits. C'est sĂ»rement la situation la "plus saine". 

🌙 3) Vaseuse mĂ©lancolie. La rupture de longue date ou pas d'ailleurs et qui ne s'effectue que d'un cĂŽtĂ©. C'est difficile pour l'Ă©go de se faire larguer, c'est clair. Mais si ça a Ă©tĂ© fait dans les rĂšgles de l'art (pas de tromperie et "d'Ă  cĂŽtĂ©"), niveau Ă©thique, ça peut passer. Sauf que l'un des coeurs sera automatiquement brisĂ©. Et ça, ça ne pardonne pas. 

đŸ”„2) Tard le soir. L'Ă©cho tardif. On ne s'est jamais quittĂ© et pourtant, bien que l'on se soit gardĂ© sous le coude, on ne s'aime plus. Et tous les mots sous-jaccents ressurgissent. Des mots d'oiseaux fusent. On se quitte comme si on Ă©tait devenus des inconnus populaires et on laisse Ă  tout jamais nos souvenirs qui s'Ă©vaporent dans le ciel nocturne comme la fumĂ©e d'une derniĂšre cigarette dĂ©jĂ  bien trop consumĂ©e. Triste histoire.

đŸ’„1) Le coeur qui claque. Toutes les ruptures ont un goĂ»t amer et parfois de dĂ©jĂ -vu. La vue tremble, les yeux sont inondĂ©s de larmes, la voix frĂ©mit et peine Ă  retenir ses mots... Bref, il y a des ruptures qui font mal, d'autres moins. C'est comme pour tout. En revanche, "this one", c'est la pire : on apprend qu'il y a eu infidĂ©litĂ©, – qu'on s'est foutus littĂ©ralement de notre gueule – et on nous murmure dans l'oreille d'autres choses pas hyper jouissives... Alors ça fait mal. Ça donne envie de briser le mur du silence, de casser la baraque et de lui puncher la gueule. Il n'y a pas que l'infidĂ©litĂ©. Il y a tout un ensemble de choses qui se sont accumulĂ©es pendant des jours/semaines/mois. On n'apprend des choses pas cool, comprend des gestes dĂ©placĂ©s que l'on a ignorĂ©s et parfois une manipulation qui est plus qu'inacceptable. Mais que l'on a acceptĂ© quand mĂȘme. Partez le coeur lourd mais sur votre route, il deviendra plus lĂ©ger au contact des rayons du soleil


La douleur rime avec lueur (universelle). 

J'avais mis en titre au dĂ©part : "Les garçons sont-ils plus sensibles que les filles Ă  la rupture". Gros dĂ©bat mais j'ai trouvĂ© ça un peu sexiste de mettre les filles et les mecs dans des cases bien distinctes. Or, je pense que dans l'imaginaire du commun des mortels, les mecs sont forts et peuvent passer outre concernant une rupture ou une dĂ©ception amoureuse. Seulement, j'ai des amis garçons qui pleurent leur ancien amour. Oui, ça existe mĂȘme tout le temps et bien souvent ! Il y a pas mal de filles qui Ă©crasent le coeur de leur mec et cela devient du charbon en poudre. 

Il ne faut pas trop cataloguer, ni caricaturer. La passion amoureuse fait mal, les ruptures pareil, mais ce sont elles qui aliment notre imaginaire et qui permettent de nous renouveler constamment. AprĂšs, il est bien difficile de trouver dans ce monde, la moitiĂ© de son coeur (♥️). On a tous envie d'une histoire qui perdure dans le temps, avec des hauts et des bas, certes, mais construire une vĂ©ritable histoire est un parcours du combattant. Mais c'est possible ! Dans la vie, tout est rĂ©alisable. Il suffit d'y croire et de le vouloir. 

RĂ©siste, prouve que tu existes, comme dirait notre amie France Gall. Il faut Ă©couter la chanson, toujours la mĂȘme comme un vieux disque vinyle rayĂ©. Plus on se rĂ©pĂšte que l'on va trouver quelqu'un, plus on va rĂ©ussir Ă  ĂȘtre avec cette personne. De toute façon, il y a bien quelqu'un qui nous attend dans ce monde, n'est-ce pas ? Tisser des liens malgrĂ© la difficultĂ© d'aimer Ă  nouveau, c'est la vie ! 

🎬


Abandon, rancune et sĂ©quelles : La base pour se reconstruire. 

Dans chaque scĂ©nario de films, il y a toujours le mĂȘme schĂ©ma. Le protagoniste a des sĂ©quelles amoureuses, des troubles psychiques et des questions existentielles qui le traversent. Et vient ensuite une rencontre qui bouleverse sa vie et son idĂ©e prĂ©conçu de l'amour qui l'empĂȘche d'avancer. MalgrĂ© les pĂ©ripĂ©ties pas toujours tendres, ils finissent par se retrouver et pour de bon (enfin, on l'espĂšre !) 

Quand on veut, on peut. C'est idiot de dire ça, mais c'est tellement vrai. Cependant, avant d'aimer les autres, on a besoin de s'aimer soi-mĂȘme 💓. De faire le point sur nos erreurs pour pouvoir mieux anticiper l'avenir et ne plus tomber sur des gens qui ne nous correspondent pas sur le long terme. 

On pense Ă  un.e ex qui nous a fait tant souffrir et notre coeur est aux abonnĂ©s absents. Émotionnellement, nous ne sommes pas prĂȘts Ă  vivre une love-story voire mĂȘme un one-shot pour une nuit. Mais comme pour tout, si on n'essaye plus, on ne peut pas savoir ce que l'avenir nous rĂ©serve. 

C'est plus facile à dire qu'à faire, mais pour connaitre, il faut échouer puis se relever. Apprendre de ses erreurs et voir plus clair pour un avenir moins incertain et une insécurité qui doit passer à la corbeille.

Il faut Ă©crire des histoires, aimer la vie, l'amour et pas qu'Ă  travers la fiction. On peut devenir les protagonistes qui malgrĂ© le chemin semĂ© d'embuches rencontrent leur Ăąme soeur. L'amour comme la dĂ©ception, ce sont des sentiments prĂ©cieux qui mĂ©ritent parfois d'ĂȘtre vĂ©cus pour pouvoir renouveler le chapitre de notre vie mais Ă©galement vivre la plus belle histoire jamais scĂ©narisĂ©e au cinĂ©ma, prĂȘt Ă  en faire pĂąlir l'industrie des films, bancals, maladroits, touchants mais qui font du bien, d'un 7Ăšme art amoureux de l'amour. 

Mais parfois, la solitude a du bon... ☀️Relevez-vous de ce chagrin d'amour et profitez de la vie !

🌙

Commentaires