Anha S.L

With pretty stories for which there's little good evidence Sea of Tranquility tendrils of gossamer clouds decipherment courage of our questions.

@eikomania.me

Les premières fois sont-elles toujours flippantes ?

@eikomania.me x Anha S.L

☀️

Se jeter à l'eau ? Drôle d'expression aussi insensée que flippante. On a tous peur de cette première fois que ce soit dans n'importe quel domaine : la peur de conduire, de tomber amoureux, du premier rencard, de notre "première fois", du premier baiser langoureux, de l'adrénaline... 

On a tous vécu ce moment plus ou moins angoissant de devoir franchir le pas, de se jeter à corps perdu dans le vide et de naviguer dans les eaux d'une destination inconnue. De plus, on le sent lorsque l'on va passer à la casserole et qu'il est temps d'actionner la vitesse supérieure. 

Ce n'est pas uniquement valable pour la premier nuit d'amour, ça vaut aussi pour toutes les autres fois où l'on stresse car on ne connait pas cette odeur, ni ce goût et on se demande si ça vaut réellement la peine d'angoisser ou de faire les cent pas avant qu'une sorte de portail spatio-temporel s'ouvre sous nos pieds. 

Alors, pourquoi (presque) toutes les premières fois sont flippantes ? Et comment vaincre ses anxiétés qui ont tendance à nous faire perdre la tête ? On va essayer de vous répondre à travers ce post plus que subjectif. 

🌈

🌈 1. On a toujours pensé que pour une première fois amoureuse, il fallait dresser une playlist : premier entretien, première nuit, première manif'... Chaque situation a sa bande-son personnalisée. Et parfois, ce n'est pas plus mal que d'être enivré par la musique de son iPod issu de l'ancienne génération. On a choisi : 

🎶 : I Feel It Coming de The Weeknd ft. Daft Punk pour des prémisses un peu sensuelles. 
🎶: À La Folie de Juliette Armanet pour une totale nuit d'amour tout en douceur. 
🎶: Eye of The Tiger de Survivor pour booster votre confiance à fond les ballons afin que vous niquiez le game. 
🎶: Arizona du groupe Scorpions pour prendre les voies rapides sur l'autoroute de manière sereine ou faire un premier car-wash en mode hybride. 
🎶: Physical de la fameuse Dua Lipa pour vous aider à vous mettre dans le bain de la compétition qu'elle soit sportive ou autre. 

La musique adoucit les moeurs et peut détendre l'atmosphère rien qu'avec des airs propices à la situation dans laquelle vous vous trouvez. Elle agit sur nous comme si quelque chose d'apaisant venait s'imbiber dans notre cerveau pour oublier notre peur (et notre objectif) premier. Let's do it ! 


🌈 2. C'est flippant parce qu'on a crée un scénario pré-conçu dans notre tête. Mais dans la vie, rien ne se passe comme prévu. C'est peut-être ça la magie de l'instant présent, non ? Bon, on avoue que parfois, on aimerait bien contrôler ce qu'il se passe et faire en sorte que tout se passe comme des roulettes, mais que nenni ! La plupart du temps, à force d'idéaliser ou d'intellectualiser le moment venu, on a est déçu.

Ce n'est pas valable pour tout le monde, mais généralement, on se fait une idée sur THE DATE / JOUR J et au final, on reste sur la touche. Mais c'est peut-être pour revenir plus fort, apprendre quelque chose de cette expérience, de cette défaite, rencontrer une personne tierce imprévue et inconnue au bataille ou alors revoir de A à Z les plans qui ont été prévisualisés au millimètre près et projetés dans notre esprit. 


🌈 3. Sortir de notre zone de confort, ça fait peut effrayer. Malheureusement, si l'on veut accomplir de grandes choses, il faut parfois tout quitter, briser les règles et tout recommencer. Nous avons des préjugés et une éducation ultra normée. Du coup, lorsque quelque chose ou quelqu'un est hors cadre, cela nous paraît à la fois terrifiant mais intensément excitant. C'est peut-être ici, qu'il faut prendre le train et entrer dans ce wagon qui sent la clope et le moisi. La destination, qui bien souvent inconnue, semble plus être le moteur pour que vous vous rendiez compte qu'il vaut mieux être acteur de sa propre vie que d'être un simple figurant. 


🌈 4. Les premières fois, ça peut faire mal. Au sens propre comme au sens figuré. Et on a envie de dire qu'il y a un début à tout ! Que l'on se prenne un vilain râteau, que l'on rate son examen ou un entretien d'embauche ou qu'on vive une première rupture... ça fait toujours mal. Mal à l'égo, mal au coeur, mal au corps... Mais c'est la règle du jeu. On tente, on échoue et on se relève. Ce n'est pas pour gonfler le palmarès des échecs (et surtout diaboliser le premier essai), bien au contraire, ce sont des leçons de vie qui vous seront offertes. Et ça, ça vaut bien plus que toutes les premières victoires gagnées haut la main sans aucun effort. Plus les gens gagnent tôt, plus ils connaissent la gloire et plus ils se perdent et gisent dans une sorte d'insatisfaction destructrice. L'échec de la première fois forge et forme, un point, c'est tout


🌈 5. Et au delà de tous ces préjugés, de toutes ces bonnes intentions ou tutoriels qui vous donnent des conseils lancinants vus et revus, c'est sûrement à vous d'écrire votre propre et unique histoire. Écouter les expériences des uns et des autres, c'est cool. Mais on se fait des films et on intellectualise beaucoup. Cette petite étincelle qui est la fiction peut s'évanouir à partir du moment où la réalité l'éteint abruptement

Certains sont déçus de leur premier baiser car ils pensaient que ce serait comme dans le film "La Boom" alors qu'ils viennent d'effectuer un slow maladroit sur Reality. D'autres imaginent leur première fois ultra romantique alors qu'en réalité, ils grillent les étapes et les flambent comme si, cet instant, n'était qu'un vulgaire papier à cigarette prêt à être consumé. Et par la suite,  ils regrettent. (et se jettent)...

Mais comme pour tout, l'échec de la première fois, c'est douloureux. Comme une bulle de savon, ce moment si redouté peut s'évaporer d'une minute à l'autre. Cependant, cette first-time reste ancré dans la mémoire, nous suit toute notre vie et nous sert généralement de tremplin pour pouvoir vivre d'autres premières fois plus intenses, plus folles et qui nous feront voler au delà des étoiles. Séchez vos larmes, le meilleur à venir. ☀️

Commentaires

  1. Je me reconnais pas mal dans le point 2 ! J'ai passé ma vie à dresser des plants sur la comète (ou à plus petite échelle) et guess what ? ben rien s'est passé comme prévu... sauf que je suis assez maniaque du contrôle du coup c'est pas facile ! Pour le coup, je crois que je me projette pas trop dans ma première fois amoureuse. Je veux dire... je me fais des films, mais je sais que ce sont des films et que ça ne se passera pas comme ça !

    L'échec de la première fois forge et tous les autres échecs aussi ! :P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah là là, moi aussi, je suis la pro du film (sans mauvais jeu de mots aha). Je pense qu'il est important de lâcher prise. Mais pour des filles comme nous, qui écrivons des bouquins, des textes etc, c'est compliqué de ne pas en faire toute une montagne :)

      T'inquiète, pour la première fois, ça viendra quand ça viendra. Il ne faut surtout pas s'obliger, ni être contraints à cause de la pression sociale...

      Yep, les échecs, c'est douloureux quand même. Mais ils amènent à de plus hautes victoires comme dirait l'autre :)

      Supprimer
    2. Je ne sais pas si ça a à voir avec le fait d'écrire des textes, etc. En tout cas j'espère pas ! Sinon ça veut dire que le jour où je saurais lâcher-prise je pourrais plus écrire de romans ! À choisir, je préfère les romans !

      Oui, comme tu dis le nerf de la guerre c'est la pression sociale...! Une amie de ma sœur a peut-être pris un petit-ami juste parce qu'elle en voulait un mais sans l'aimer... Du coup, si c'est vrai, elle n'est pas heureuse puis le pauvre garçon...

      Supprimer

Publier un commentaire