Anha S.L

With pretty stories for which there's little good evidence Sea of Tranquility tendrils of gossamer clouds decipherment courage of our questions.

@eikomania.me

Make My Lemonade, la petite marque française aux goûts acidulés.

@eikomania.me x Anha S.L

🍋

Récemment, j'ai découvert cette jeune marque française aux allures vintage-pop dans un podcast qui s'appelle "Nouvelle École". Fascinée par la genèse de ce projet, j'ai voulu en savoir un peu plus sur son identité, sa fabrication et également sur sa créatrice, Lisa, qui garde le smile quoiqu'il arrive malgré les imprévus liés à l'entrepreneuriat. 

Make My Lemonade, la marque "candy" made in France. 

Lisa Gachet, la créatrice de la marque, est impressionnante. Elle a fait ses armes sur la blogosphère au début des années 2010, là où de nombreuses influences ont émergé. Son blog Make My Lemonade devenu en 2015 une marque à part entière, a plus aux lecteurs et lectrices fans de DIY ou autrement dit de do-it-yourself. 

À l'heure actuelle, là où la situation sanitaire a imposé un confinement total en mars dernier, l'ennui était de la partie. Mais le blog et le e-shop acidulés de Lisa donnent la pêche et permettent aux aficionados de la couture de s'abandonner à cette passion naissante, jugée ringarde pour certaines ou tout simpelment oubliée pour d'autres.  

Sur Make My Lemonade, la styliste propose des coupons et des patrons. Tu peux acheter les vêtements de la nouvelle collection en cours en mode prêt à porter ou sinon le faire toi-même, d'où le concept innovant de la marque. Cependant, il va falloir s'armer de patience et consacrer un peu de temps à faire la pièce en question. Mais je trouve que de faire les choses par soi-même est deux fois mieux, plus valorisant et finalement, a une symbolique sentimentale


La mode artisanale dans le sang et dans les veines. 

Depuis quelques jours, la marque vient de sortir une nouvelle collection limitée appelée "Lemonade Absolue". C'est un véritable combo gagnant assez sobre par rapport aux collections précédentes comme Time of My Life, Limitless, Take it Funny et j'en passe. Les couleurs me rappellent Paris de coeur et son âme appartient désormais aux amoureux de la capitale ou de façon plus large à ceux de l'hexagone. 

Depuis l'enfance, Lisa avait toujours eu l'envie de faire les choses et de créer de manière indépendante. Comme on dit : "on est toujours mieux servi que par soi-même". Lorsque l'on veut s'inventer un univers rien qu'à soi, il faut mettre les mains dans la cambouis et parfois échouer pour mieux rebondir. 

Dans sa marque, il y a quelque chose de très artisanal et personnel. C'est ce qui me touche particulièrement lorsque je regarde les insta-stories et les do-it-yourselfs proposés sur son compte. Ce storytelling, malgré lui, a été vendeur et novateur

On revient 30 ans en arrière où lorsque nous étions enfants, nous faisions du crochet, des maisons en pâte à modeler, de la broderie ou encore des origamis. Aujourd'hui, les enfants 2.0 sont plongés directement, et dès leur plus jeune âge, dans la technologie et donc les écrans. Ils baignent dans les pixels qui enlisent leur cerveau. Du coup, addicts à cette drogue encore pire que les étoiles de Mario Kart, ils ne savent plus faire des choses ludiques et surtout qui ont un sens

Il faut toujours trouver un sens à ce que l'on fait. C'est important de faire les choses par passion et non par contrainte. C'est ce que j'apprécie avec Lisa. Malgré le fait que le marché du travail soit restreint, au même titre que l'audiovisuel et le cinéma, et qu'il y a beaucoup d'appelés pour peu d'élus, elle a réussi son pari (de ♥️ pour le coup).

Cependant, on peut s'affranchir des règles et justement, comme dit plus tôt, créer et inventer son propre monde pour le proposer aux autres. Make My Lemonade, comme toute ambition entrepreneuriale, est un défi quotidien et donc un projet de vie

On mise tout sur notre bébé et on fonce un peu tête baissée. Mais le plus important, c'est de gagner la partie et de faire ce que l'on aime le plus. Avoir un job dans lequel on se donne corps et âme est plus qu'une philosophie. Cela fait partie de notre identité et si l'on peut insufflé aux amateurs de notre "art" un vent de positivisme, on le fera avec plaisir. Lisa l'a compris et c'est chose faite


🍋 When life gives you lemons, make a lemonade 🍋 : la citation optimiste et le moteur puissant de la création. 

On peut transformer le négatif en positif. C'est totalement vrai. Malgré les réticences de certains qui lui disaient à elle aussi de trouver "un vrai job", elle a su écouter son instinct et son envie de faire des belles et grandes choses. 

Make My Lemonade n'est pas seulement une marque éthique française en plein développement, elle raconte une histoire voire plusieurs. À chaque collection, chaque article est là pour enrichir l'univers quelque soit la saison. 

À l'instar des marques françaises indépendantes dans les années 60, Lisa sait ce qui va plaire à la Française. Elle chine en friperies quelques pièces par ci, par là, les transforme, trouve le tissu puis la texture qui vont devenir l'emprunte de la collection et finalement, place avec subtilité une citation ou une chanson qui rythme la saison. 

Adepte des circuits-courts, j'encourage le développement des jeunes marques qui sont à la fois originales et éthiques. C'est à dire qui ont un respect pour la main d'oeuvre et qui d'une certaine façon militent pour l'écologie. 

N'oublions pas que l'industrie de la mode est la deuxième plus polluante au monde. De plus en plus de personnes se mettent à la seconde main et poussées par les sites de reventes en ligne comme Vinted, on se rend compte que le troc fait son come-back. On peut d'ailleurs y retrouver certaines pièces de Make My Lemonade revendues un peu moins chères que leur prix original. Parce que oui, acheter français et éthique, ça a un prix. Mais comme pour toutes petites productions qui respectent ces règles et qui dès lors sont abonnées aux nuits blanches pour proposer à leurs client.e.s une histoire et des pièces uniques, il faut rentabiliser cette énergie et ces frais. 

Dans l'univers de Lisa Gachet, on se sent bien. Un peu comme dans le conte de Lewis Caroll, on aime prendre le thé avec nos fringues qui sentent le citron ou le sucre aromatisé parce qu'on a l'impression d'être un personnage de fiction jusqu'à ce que l'on mette la fameuse robe ou le pantalon à jambes larges  so 70's dans le tambour de la machine à laver. 

De plus, chacun.e. peut trouver y trouver son compte. Que ce soit en taille – la marque propose du 34 jusqu'au 48 – et même si le prix peut sembler ne pas être à la portée de tout le monde, Lisa a mis en place Frida, qui consiste à louer les vêtements de la marque qui sont soigneusement sélectionnés par l'équipe. Chaque mois, tu peux payer un abonnement mensuel de 89 euros. Tous les frais de pressing, de retour et d'envoie sont inclus dans le forfait. C'est à prendre ou à laisser. ⚡️

La force de Make My Lemonade est dans sa diversité, son envie de partager une passion, une histoire, une émotion...  cela se propage et la patte de Lisa prend de l'ampleur au fur et à mesure du temps. 

Il ne faut pas se contenter d'être dans les clous, il faut rêver au delà des frontières. On sait que l'impossible n'existe pas et qu'avec des bons citrons, tu peux faire une délicieuse limonade qui te redonnera le sourire et la force de croire à tes fantasmes les plus fous. Voilà la recette de Lisa Gachet : 

🍋l'optimisme
♥️les rêves 
et 
☀️la limonade de Grand-Mère. ☀️



🍋 À vos citrons !! 🍋

Commentaires