/* --- END CSS --- */ -->

Eikomania

With pretty stories for which there's little good evidence Sea of Tranquility tendrils of gossamer clouds decipherment courage of our questions.

@eikomania.me

De YouTube à la Taule : Norman Thavaud ne fera-t-il plus de vidéos ?

@helloitsanha x @eikomania.me

🌚

Séisme dans le YouTube game. Norman Thavaud ou plus connu sous le nom de Norman fait des vidéos est désormais en garde à vue suite aux accusations et aux plaintes pour abus sexuels et corruption sur mineurs. On se souvient de #BalanceTonYoutubeur lancé par Squeezie en 2018 où Norman a été directement dans le viseur de celles qu'il a supposément agressées. 

À l'instar de #MeToo qui a fait trembler le tout Hollywood avec l'affaire Weinstein ou #BalanceTonPorc en France où les langues se sont déliées notamment sur le réseau social Twitter, des histoires plus tristes les unes que les autres sont relayées. 

Comment en 2022, les personnes fabriquées sur le web, surfant sur une notoriété déconcertante et adulés par des milliers d'internautes peuvent-ils commettre l'irréparable ? 6 femmes ont porté plainte contre la vedette à bouclettes. 


🌀 Les abonnés font tourner la tête.

C'est en 2020 que Maggie Desmarais, une jeune fan québécoise, dénonce les agissements du YouTubeur lors d'une interview sur Urbania

Le nombre de caractères sur les réseaux sociaux et le nombre de messages privés débordent dans certaines messageries Instagram. Plus ils ont des abonnés, plus ils ont le choix et plus ce sera "caché" au milieu de cette masse. 

12 millions d'abonnés, ça ressemble à quoi au final ? Qui irait croire cette "Fille ?", se dit-il intérieurement.

L'écran sépare le réel et 
le virtuel mais parfois 
ils ne font qu'un. 

Souvent, les abonnés sont des personnes isolées, qui n'ont pas confiance en eux et ces Influenceurs ont compris cette technique et traquent leurs proies à coups d'émoticones "kawaii" qui tombent facilement en amour.

Parfois, le jeu est un engrenage sans fin. Nous ne sommes plus au poster accroché dans la chambre d'ado, ni à la collection de cartes Pokémon, aujourd'hui tout va plus loin dans l'adulation d'une star du web. Entretenir une relation avec eux, c'est l'oasis dans le désert et certaines jeunes personnes se perdent et ont le coeur brisé lorsqu'elles prennent conscience que la réalité est tout autre. 

Plus les chiffres augmentent, plus la folie est grande et l'enjeu est minime dans le sens où la parole sera facilement étouffé. Mais avec tous les mouvements autour des violences faites aux femmes, les masques tombent et les projecteurs s'éteignent en effaçant derrière eux l'image drôle et sympathique d'un être humain qui se veut être trop proche de ses jeunes fans sans forcément approuver leur consentement. 


📱Le pouvoir, la thune et les corps. 

Le Roi Des Rats a fait un reportage sur les Youtubeurs et leurs divers abus. Plusieurs jeunes femmes témoignent de ce que leur ont proposé ces personnalités publiques et influentes. Dans la frénésie et toujours dans l'instantané, ces internautes se sentent valorisées par ces derniers qui savent comment les manipuler puisqu'ils ont un certain pouvoir sur ces jeunes proies. 

Les mots, la flatterie puis les actes. Les likes ne leur suffisent pas et l'argent non plus. Comme dans une certaine télé-réalité, les coeurs s'enflamment et l'égo atteint son paroxysme. Les jeunes gens se sentent importants. Mais tout n'est qu'illusion une fois que l'écran s'éteint. 

La parole se libère : des stars dans l'industrie du cinéma, de la musique et autres sont connues dans le monde entier et profitent de leur image pour assouvir des fantasmes et enfreindre des règles qui sont proscrites. 

Si l'on va chercher dans les archives, il existe beaucoup d'histoires du même genre qui n'ont pas été mis sous le feu des Tweets et des projecteurs. Le sort de Norman fait des vidéos est jeté. Continuerait-il à nous faire rire comme dans ses premières vidéos, il y a 11 ans déjà ou éteindra-t-il définitivement sa caméra mais surtout arrêtera-t-il de demander des vidéos aux jeunes mineures ? 

YouTube risque de sanctionner le créateur de contenu en démonétisant ses vidéos dans un premier temps ainsi que de les supprimer définitivement. Affaire à suivre même si ce dernier a été relâché. 


Commentaires