/* --- END CSS --- */ -->

Eikomania

With pretty stories for which there's little good evidence Sea of Tranquility tendrils of gossamer clouds decipherment courage of our questions.

@eikomania.me

La jalousie : cette petite emprise qui nous mange le coeur et le cerveau.

@eikomania.me x Anha S.L

 đŸ’˜

"Jalousie me dit, c'est pas rien, tu nous rends malades" comme le chanterait AngĂšledans son titre du mĂȘme nom que cet article. En effet, la jalousie nous pousse Ă  agir de façon immature, imprĂ©visible, parfois disproportionnĂ©e et un tantinet ridicule. Parce qu'au fond, ça ne tue pas. 

Quoique... Il y a certaines situations qui frĂŽlent la caricature mais cela nous est dĂ©jĂ  tous arrivĂ©s de stalker dans le tĂ©lĂ©phone de son compagnon, de scroller son feed Instagram, cliquer sur les likes pour voir qui a aimĂ© la publication et tomber sur le profil rĂ©current d'une fille qui systĂ©matiquement, aime chacune de ses photos. Alors, en catimini, on va sur Facebook pour remonter son fil d'actualitĂ©, c'est Ă  dire de la publication la plus rĂ©cente Ă  la plus ancienne. 

Au final, il n'y a rien. On se sent encore plus idiot.e.s. Au lieu de demander directement Ă  notre amoureux qui est cette fille sur cette photo et qui atterrit de temps Ă  autre sur l'Ă©cran de son smartphone, on va jouer les espion.nes bas de gamme. Pourquoi ? Pour rester dignes, pour ne plus se faire avoir et pour ne pas se sentir honteux en lui avouant qu'on a passĂ© tout un aprĂšs midi Ă  creuser le profil de cette fille qui n'est autre  qu'une amie ou connaissance lambda.

Les rĂ©seaux sociaux amplifient ce sentiment de jalousie. À coups de "like", de petits coeurs qu'on distribue Ă  tire larigot et des Ă©mojis tapĂ©s du bout du pouce qui, Ă  l'heure actuelle, n'ont plus aucun sens, ni signification, on en devient terriblement fous. 

Aimer, c'est compliquĂ©. Être jaloux, l'est beaucoup moins. Alors comment lutter contre cette petite voix qui nous dit que notre moitiĂ© ou notre BFF prĂ©fĂšre passer du temps Ă  envoyer des messages virtuels plutĂŽt que de faire une quiche aux 4 fromages, le dimanche soir, avec vous ? LĂąchez vos fusils Ă  pompes le temps de lire cet article, on en dĂ©bat. 

🎯


💖Il existe diffĂ©rents types de jalousies : amoureuses, amicales, familiales mais toutes ont un point commun : l'appartenance. 

Il n'y a pas qu'en amour que la jalousie sĂ©vit. En amitiĂ© ou dans le cadre familial-travail, ce sentiment nĂ©gatif est omniprĂ©sent. On veut appartenir Ă  un groupe social, ĂȘtre reconnu.e pour ce que l'on a accompli, qui nous sommes et ce que l'on peut apporter en tant qu'ĂȘtre humain : en soit avoir une valeur ajoutĂ©e et que les autres la reconnaissent. 

Seulement, la compĂ©tition est rude : 

⚡️Quand on a des amis, on veut ĂȘtre le.a meilleur ami.e de tous les temps.

⚡️En amour, on veut ĂȘtre THE BEST ONE et limite ĂȘtre Ă©lu.e meilleur.e petit.e copain.ine du monde, celui.celle qui surpasse tout.

⚡️Dans la famille, on veut ĂȘtre l'enfant prodige, celui.celle qui a rĂ©ussi amoureusement, professionnellement et socialement parlant. 

⚡️Au boulot, on veut ĂȘtre le.a meilleur.e employĂ©.e du mois et avoir notre photo sur le tableau au cadre dorĂ© ainsi que les fĂ©licitations du boss (et la prime qui va avec). 

On trouve ça triste d'avoir le sentiment incessant de devoir toujours tirer la couverture de son cĂŽtĂ© pour ne pas perdre sa dignitĂ©. Du coup, on ruse pour pouvoir abandonner cette technique et ĂȘtre en adĂ©quation avec nos objectifs. 

La jalousie nous pousse dans nos retranchements et parfois, mĂȘme bien souvent, le sentiment est nĂ©gatif. Bien qu'il puisse ĂȘtre un moteur intense pour rĂ©ussir, cela peut ĂȘtre une sorte de rongeur qui vous bouffe le coeur et la tĂȘte

Ce sentiment de possessivitĂ©, de ressentir un vide lĂ  oĂč il n'y en a pas vraiment et de dĂ©sirer ce que l'on a pas peut provoquer une vague de problĂšmes. Les humains ont besoin d'ĂȘtre dĂ©sirĂ© et de dĂ©sirer. 

Quand on se sent unique, on a l'impression que l'on a enfin trouvĂ© notre place au sein d'un micro-groupe ou dans les yeux/coeur d'une personne. Et quand cette personne en question s'Ă©loigne ou s'intĂ©resse Ă  d'autres humains – sans forcĂ©ment d'arriĂšres pensĂ©es – un sentiment surgit. C'est lĂ  oĂč les ennuis commencent et que tout s'envenime. 

Le couple, c'est l'espionnage sur les smartphones, une sorte de filature 2.0 pour prendre sa moitiĂ© la main dans le sac. L'amitiĂ©, c'est les coups bas et Ă  la fois pour tester une relation fusionnelle. La famille, c'est tout Ă  la fois. Le boulot, c'est la cour d'une Ă©cole primaire mais en pire. 

Nous sommes des animaux sociaux. On a besoin d'ĂȘtre aimĂ© et donc aimer en retour. GĂ©nĂ©ralement, on ne fait pas une action pour recevoir impĂ©rativement quelque chose suite Ă  ceci. Cependant, quand on donne et que l'on a rien, on a du mal Ă  encaisser. Alors on plonge lentement vers un ocĂ©an noir sans fin car on a la sensation de ne plus avoir la mĂȘme importance, d'ĂȘtre abandonnĂ© ou laissĂ© sur le bord de la route au dĂ©triment de quelqu'un d'autre et de ne plus appartenir Ă  cette Ăąme en particulier.  

Alors qu'en rĂ©alitĂ©... On se fait des films ! Mais Jalousie nous dit que tout est impossible et que rien n'est interdit. 

💖



💘 Pour combattre cette jalousie, une seule solution : en parler !

Bien Ă©videmment, ce sous-titre est un peu simple et vous allez nous dire : "c'est plus facile Ă  dire qu'Ă  faire". 

En effet, on a du mal Ă  se projeter en disant Ă  la personne concernĂ©e : 

"On peut parler ? Parce que j'ai 
pas vraiment apprĂ©ciĂ© que tu 
accordes plus d'importance 
Ă  Untel l'autre soir"

Non. L'Ăąme soeur ne va pas s'assoir Ă  cĂŽtĂ© de vous et vous dire que la personne concernĂ©e l'intĂ©resse ou lui a un peu tapĂ© dans l'oeil. Ça serait naĂŻf et utopique de penser que la franchise peut aussi tout rĂ©soudre.

Il/Elle ne va pas tout vous dĂ©baller sur un plateau d'argent et vous demander en esquissant un petit rictus : 

"T'es jaloux.se ?"

On ne va pas jouer la carte de transparence en rĂ©pondant : 

" Bien sĂ»r. Totalement. 
J'ai mĂȘme infiltrĂ© ton tĂ©lĂ©phone. 
D'ailleurs, je connais par coeur 
ton code Instagram et 
j'ai vu que tu aimais 
TOUTES les publi de @"


Ce scĂ©nario n'existe pas. Et puis quoi encore ? Ça ne serait pas drĂŽle si i.e.lle dĂ©voilait toutes ses cartes ! Cela parait totalement contradictoire mais la jalousie rajoute du piment. Elle peut ĂȘtre positive si on en prend conscience et si on part du principe qu'elle n'est pas maladive

Elle peut nous permettre : 

💓 De nous dĂ©passer. 

💓 Ne pas possĂ©der l'autre, apprendre Ă  lui faire confiance.

💓 De se remettre en question. 

💓D'ĂȘtre plus en phase avec nous-mĂȘmes et de se rendre compte que l'on peut blesser.

💓D'ĂȘtre dans la compĂ©tition positive et d'atteindre de hauts objectifs.

💓 D'apprendre à aimer mieux.

đŸŒŒ



Et tant mieux qu'il y ait du bien dans ce nĂ©ant un brin chaotique. De toute façon, la jalousie fait partie de notre construction interne. Mine de rien, – et en ne faisant en aucun cas l'apologie de ce dĂ©faut qui peut ĂȘtre destructeur 💔 –, elle peut offrir des histoires assez intĂ©ressantes. 

Tout est Ă  consommer avec modĂ©ration Ă©videmment mais je pense qu'Ă  l'heure actuelle, la jalousie ne doit pas ĂȘtre un frein dans les relations, ni dans les sentiments et les rĂȘves que l'on peut partager Ă  deux ou Ă  plusieurs. 

Souvent, on est jaloux en amour parce qu'au final, on tient Ă  l'autre. C'est une preuve d'amour qui malheureusement est mal interprĂ©tĂ©e par une sociĂ©tĂ© encore manichĂ©enne et divisĂ©e.  

Les gens ne nous appartiennent pas, encore moins leur coeur ou leurs sentiments. Ils sont libres d'aimer et de vous aimer. Plus on donne, plus on reçoit et qu'importe combien de temps le "paquet de retour" met pour arriver à destination.

L'important, c'est d'aimer les gens pour ce qu'ils sont et pas pour ce qu'ils nous apportent matĂ©riellement. La jalousie rebat ses cartes parfois pour Ă©crire de nouvelles histoires, sortir d'un quotidien un peu morose qui ne nous convient plus mais que l'on n'ose pas le contrarier. Une remise en question interne peut survenir afin de se demander si l'on est heureux ou pas dans cette vie qui n'est au final, peut-ĂȘtre pas la nĂŽtre,  c'est Ă  dire celle que nous devons vivre au moment prĂ©sent. 

☀️ Plus la peine de vous demander si l'on est mieux que les autres et de se comparer Ă  tout bout de champ. 

☀️ Plus la peine de broyer du noir et de pourrir de l'intĂ©rieur en gardant des reproches assassins accumulĂ©s au fur et Ă  mesure des annĂ©es. 

☀️ Plus la peine de jalouser ce que vous n'avez pas parce qu'au fond, vous savez que vous pouvez arriver Ă  accomplir de grands rĂȘves sans Ă©craser, envier ou cracher Ă  la gueule des gens qui bien souvent sont assez proches de vous. 

Mais parfois, chassez la jalousie, elle revient au galop. Dans ces cas-lĂ , il faut l'aimer et l'apprivoiser pour ne pas qu'elle prenne le dessus sur les relations en assombrissant votre vision dirigĂ© vers un futur radieux. 

🎬

Commentaires

  1. J'aime vraiment beaucoup tes articles. Le sujet de la jalousie m'a beaucoup parlé (à nous tous je pense), et je me suis rendue compte à quel point elle est omniprésente dans ma vie, sur tous les plans. En fait, je ne m'étais jamais attardée sur la jalousie familiale, professionnelle ou amicale. Pourtant que je crois qu'aujourd'hui ces trois-là sont beaucoup plus développées dans ma vie que ma jalousie amoureuse, qui s'est énormément calmée avec les années.

    Je crois aussi qu'en tant que femme on nous a toujours appris Ă  ĂȘtre en compĂ©tition avec les autres, Ă  ĂȘtre comparĂ©es. Ça crĂ©e une jalousie plutĂŽt malsaine selon moi.

    Merci pour cet article !

    RĂ©pondreSupprimer
    RĂ©ponses
    1. Je te remercie pour ton petit message. :)

      Oui en effet, la jalousie est "naturelle" mais il faut savoir la dompter. Parfois elle nous pousse Ă  nous remettre en question mais d'autres fois, elle nous met du poison dans le coeur.

      La sociĂ©tĂ© nous met tout de suite en compĂ©tition dĂšs notre plus jeune Ăąge avec les autres filles et avec les rĂ©seaux sociaux, ça a empirĂ©... Alors que nous devrions ĂȘtre soudĂ©es plus que jamais... Mais les choses changent :)

      Xoxo

      Supprimer

Enregistrer un commentaire