Anha S.L

With pretty stories for which there's little good evidence Sea of Tranquility tendrils of gossamer clouds decipherment courage of our questions.

@eikomania.me

Pourquoi est-il aussi difficile de garder ses sentiments pour soi ?

@eikomania.me x Anha S.L 


Début 2021 et nous sommes encore dans la même situation qu'au mois de mars de l'an passé. Rien n'a forcément changé et la vie se trouve au ralenti. C'est comme si on vivait en slowmotion et que rien ne se passe comme on l'avait prévu. Culture, restaurants, cinéma, théâtre et j'en passe voient leurs rêves se casser en deux. Pour d'autres, au quotidien, la vie est plus difficile. Masqués, sans contact physique et donc sans émotion, ils se sentent de plus en plus isolés et piégés dans ce monde qui ne tourne visiblement pas rond. Entre bal des fantômes et solitude, comment faire pour partager ses sentiments ? Comment faire pour ne pas tomber dans la frustration d'avouer ce que l'on ressent au plus profond de nous ? Déjà, se retenir d'exprimer nos émotions nous intoxique et c'est pour cela qu'il faut parler à ♥️ouvert. 

⚡️Un moment étrange : parler de soi, donner et recevoir. 

J'ai l'impression que parfois, il faut être un peu mégalo pour recevoir. Les gens sont curieux et veulent en savoir plus sur vous. Quand on voit les influenceurs aux millions d'abonnés qui suivent leur quotidien des plus banals, on se dit que notre vie ne nous suffit pas et qu'on a besoin de s'immiscer dans la vie des gens pour connaître autre chose. 

La télé-réalité comme Secret Story et des séries comme Gossip Girl ont renforcé ce côté curieux de l'humain. Il suffit d'un point de vue ou d'un angle différent pour nous faire basculer de l'autre côté de l'écran. Nos vies ne nous satisfont pas et nous avons besoin de parler sur les uns comme sur les autres. Ça reste humain. Il suffit de doser et d'être juste dans les propos

Loin d'être un fait péjoratif – si cela est fait avec bienveillance – on peut se confier, partager des avis, des opinons, entre autre ce que l'on ressent. Plus tu donnes, plus tu reçois. Plus tu communiques, plus les gens ont envie de te parler. Et comme, la créativité entraine la créativité puis dans le sens inverse, la procrastination attire cette dernière. Le comportement humain est mathématique et relève de la logique

À premier abord, se confier est vraiment étrange. C'est un instant assez intime où l'on vide généralement son sac sans forcément penser aux conséquences que nos paroles engendrent. Et pourtant, que ce soit en positif ou en négatif, on a toujours des retombées. C'est pour cela que l'on se restreint à dire ce que l'on pense, à exprimer ce que l'on veut transmettre à notre interlocuteur et que l'on a peur de la réaction des autres. 


⚡️Ne pas être soi : la toxicité en nous mais l'Enfer, c'est les autres. 

Les autres, c'est ce qu'il y a de pire. La société a dicté ses lois, ses règles et ses normes. En effet, des expressions ou des sentiments sont à bannir car ils enfreignent cette (putain) de norme sociale. Combien de fois ai-je entendu ? 

❌" Ah non, mais ça ne se dit pas !"
❌" Ça se fait trop pas !"
❌" J'aime pas tes manières, ça craint !"

Alors dites-moi. Comment on fait pour s'exprimer et pour libérer ce qu'on a au fond des tripes sans passer par le cabinet de la psy ou pour éviter de passer l'arme à gauche ? J'en ai un peu assez de devoir me restreindre parce que je m'affranchis de la notion du "politiquement correct". Quand tu veux dire quelque chose à quelqu'un qui a bavé derrière ton dos, qu'on te l'a rapporté et que cette tierce personne ne veut pas que tu ailles lui dire ses quatre vérités, par peur d'être catalogué de cafteur, on fait quoi ? Pourquoi ne pas régler gentiment ses comptes ? Parce qu'au delà de ça, de ne pas dire les choses qui nous ont blessées, cela génère une frustration et une haine qui grandissent de jour en jour. On devrait tous lâcher prise au moins une fois dans sa vie et se foutre des conventions sociales. 

Ce que je reproche à la société, ce sont les non-dits. On a le droit de s'engueuler, de ne pas être d'accord, de s'excuser, de manquer d'ouverture d'esprit, de coucher avec n'importe qui, de dire qu'une parole nous a blessés... Les humains sont libres de faire ce que bon leur semble et je ne vois pas pourquoi leurs actions méritent des chuchotements un peu tranchants dans l'oreille de celui ou celle qui est, la plupart du temps, assez malveillante. 

Donc, comme dirait Jean-Paul Sartre, notre Jean-Luc Godard de la littérature, l'Enfer, c'est les autres. 🦇Nos sentiments se reflètent dans leur regard et comme un miroir, lorsque ces Autres nous font des critiques assassines, on se voit un peu dépourvus de notre propre personnalité. Et c'est bien triste de devoir être sage et se cantonner à n'être qu'un pion, par peur de ce que l'on peut voir dans les yeux des autres mais également de ne plus faire partie d'un groupe social. 

Mais n'ayez crainte ! Les autres ne vous définissent pas et il n'y a rien de plus beau que d'avouer ses sentiments et de partager ses craintes et sa douleur à autrui. Ce n'est pas une preuve de faiblesse. Au contraire, cela prouve que vous êtes entiers (ou hypersensibles).


⚡️ Au final, quelles sont les vraies raisons de ne pas partager ses émotions ? 

On les garde pour soi, parce que l'on a peur. Chacun est comme il est, mais finalement, on est tous un peu paralysés. Notamment par cette peur qui dévorent nos sentiments et nos langues. Du coup, j'ai fait un petit listing de situations pour mettre en lumière ces "vraies raisons". 

🔹Par peur d'avouer ses sentiments et de se prendre un râteau ou un vent glacial. 
🔹D'être jugé.e et d'être stigmatisé parce que l'on a dit ce que l'on ressentait. 
🔹De blesser les gens.
🔹D'avouer que l'autre est meilleur que soi et donc le valoriser parce qu'il le vaut bien. (ça existe oui !)
🔹De s'engager dans une quelconque relation.


La peur rythme nos vies mais paradoxalement nous incite à se surpasser. Qu'on soit traité de "nullos" – comme dirait l'une de mes anciennes collègues de lycée –, de fragile, de faiblard et ainsi de suite, on ne doit pas être jugé parce que l'on communique

La communication, c'est la base des relations humaines. Je ne comprends toujours pas pourquoi, nous sommes restreints à n'être que l'ombre de nous-mêmes. Si chacun d'entre nous était à l'écoute, dénué de jugements, critique mais juste, on serait plus ouverts

La timidité amoureuse aussi est un frein. On a tous été plus ou moins amoureux dans la vie. Mais je trouve que c'est la plus mignonne des peurs mais sûrement l'une des plus destructrices. On est souvent pointés du doigt lorsqu'on a un crush dans notre collimateur. Comme si, c'était ultra honteux d'avouer que ce mec/cette meuf nous plaît. Alors qu'au final, c'est super banal. Mais l'amour intrigue les gens et les enivre de leur parfum tant addictif que toxique. 

Ce n'est pas honteux d'aimer quelqu'un, de lui dire qu'il-elle nous plait – un peu, beaucoup – et qu'on a juste envie d'avoir un rencard avec. Par exemple, un garçon de mon ancienne école de cinéma me connaissait et je lui ai foutu des vents sans même prendre le temps de comprendre ses sentiments et de savoir qu'il était. Aujourd'hui, 7 ans après, je me rattrape pour d'une part, me re-sociabiliser avec les humains et d'une autre, pour essayer d'apprendre à connaitre ce garçon que j'ai "ghosté". 

Si les gens apprenaient à vivre ensemble, à s'écouter et à tout simplement s'aimer au lieu de bâcher lamentablement les uns et l'autre, je pense que la peur glisserait, comme le Mercure, entre nos doigts. Pour 2021, même si la situation est plus que tendue et incertaine, faites-vous au moins la promesse de vous aimer vous et d'apprendre à cohabiter avec votre intérieur, votre subconscient et pour certains avec ce syndrome de l'Imposteur dévastateur. 

Parce que, si vous vous aimez et que vous êtes généreux, il y aura toujours un effet boomerang et celui-ci ne sera que positif. ♥️

Commentaires

  1. "On a tous été plus ou moins amoureux dans la vie." Eeeeeeeeh non ! Pas moi ! haha :P

    Moi je dis pas mes sentiments parce que les gens me trahissent. Donc je ferme ma gueule, ça règle le problème. Règle n°1 : pour qu'un secret ne soit pas révélé, garde-le pour toi. CQFD.

    En fait, se confier est normalement très naturel. C'est un concept qui a été nommé "extimité" par Serge Tisseron. L'idée c'est que l'on parle de notre intimité (nos réflexions, nos peurs, nos espoirs, ce qui se passe dans notre vie psychologique, quoi) pour avoir un retour dessus et confirmer/enrichir cette intimité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bah, ça arrive 🤪! Il y a des exceptions à tout !

      Je comprends... beaucoup de gens se servent des infos pour appuyer là où ça fait mal au moment opportun. Je suis un peu pareil, mais j'essaye de pallier à ça pour cette nouvelle année. ;)

      Supprimer
    2. Oh c'est même pas pour appuyer là où ça fait mal plus tard, c'est plus dans le genre "tu peux me faire confiance" et bim ce que t'as dit finis dans les oreilles de tout le mond,e ou une parole n'est pas respectée...
      Pour ma part je me consacre cette année à mon bien-être physique, psychologique, et pour le reste je dis que j'ai raison de faire confiance à personne et basta x) On verra plus tard... (la fuite, donc :P)

      Supprimer
    3. Non, mais je comprends totalement. La plupart du temps, les gens qui disent cette phrase sont les pires. Mieux vaut s'abstenir. Comme on dit, les gestes ont plus de valeur que les paroles. 🙃

      Courage alors ! C'est super important la santé mentale. On essaye de tenir bon !

      PS : J'ai fini le croquis de ta couv' de webzine, j'attends ton titre et la police d'écriture 😀 afin que je t'envoie le résultat final.

      Supprimer
    4. Oui, les gestes ont plus d'importance !

      Le titre on bosse toujours dessus x)
      Autant te dire que la police d'écriture on est loin !
      Je te propose Comic Sans MS x'D
      Nan sans dec je sais pas et c'est compliqué de dire sans avoir vu la couv' donc t'as carte blanche aussi pour ça !

      Supprimer

Publier un commentaire