Anha S.L

With pretty stories for which there's little good evidence Sea of Tranquility tendrils of gossamer clouds decipherment courage of our questions.

@eikomania.me

Les culottes menstruelles : Une véritable solution ?

@eikomania.me x Anha S.L

C'est la révolution des sous-vêtements périodiques.

On est spamé de partout ! Le green-washing, les faux écolo qui surfent sur la tendance de l'écologie et du body-positive, les marques qui veulent se démarquer à tout prix et les publicités mensongères sur des produits pas encore au point ou fabriqués dans des conditions atroces propres à la fast fashion, on ne sait plus ce qui est bien pour notre santé. Alors, faisons ensemble la part des choses. 

☄️

POUR ! 

✨ C'est design. Parce que c'est ultra cool de ne pas sentir comme une sorte de sac plastique au fond du sous-vêtement qui s'apprête à lâcher d'une minute à l'autre. L'odeur n'est pas la même et je trouve ça chouette que ce genre de sous-vêtement existe. C'est quand même plus glamour que de devoir placer correctement une serviette ou un tampon. On l'enfile le matin et on est contente. Je suis certaine que certains mecs approuvent ce genre de dispositifs beaucoup plus glamour et sensuel que les protections dites "normales". 

En plus d'écologique, c'est bien pour la santé. Tous ces scandales autour du choc toxique font froids dans le dos. Personne n'a envie pas de se retrouver avec un membre en moins à cause de ce phénomène chimique. Toutes ces dispositifs sont ultra néfastes et peuvent avoir des effets irréversibles sur la santé et donc sur le corps. 

Des marques se mobilisent et adoptent un circuit-court. Je suis tellement pour la fabrication "made in France" et les produits qui sont de bonne qualité. On peut citer Rejeanne, Moodz ou encore FEMPO. Tu laves et c'est tout. Après chaque journée d'utilisation, il faut quand même passer le sous-vêtement sous l'eau froid et le mettre en machine. Et ainsi de suite, jusqu'à épuisement total. D'ailleurs, je crois qu'en moyenne une culotte a une vie de 2 à 3 ans. Mais après, bien sûr, tout dépend des marques et du "roulement" des sous-vêtements. Parce qu'en généralement, il faut acheter plusieurs exemplaires pour apprécier le concept


CONTRE !

🩸 Ce n'est pas pratique. Quand on est dans un lieu public ou en déplacement voire au travail. Au début du cycle, on est forcément obligé de changer de sous-vêtement, sous peine de se retrouver avec des tâches plein le jean qui imbibent le fauteuil sur lequel on est assis. Du coup, il faut impérativement avoir une ou deux culottes de rechange. Et se déshabiller totalement. Les plus malines d'entre nous ont adopté une certaine technique qui reste tout aussi écologique : c'est qu'elles mettent des serviettes en coton réutilisables par dessus cette fameuse culotte menstruelle. La Maison du Bambou propose pas mal de choix et d'alternatives à des prix plutôt raisonnables. Mais je trouve que ce n'est pas pratique d'enlever son jean et de se promener avec la protection remplie de sang dans une petite pochette. Je me vois mal en soirée, à moitié torchée, faire ce genre de choses. 

🩸Ça a un prix ! Effectivement, comme dit précédemment, il faut en avoir plusieurs pour avoir une expérience confortable. Au minimum, trois. Mais l'idéal est d'en avoir cinq et tout ça a un petit budget. Mais au final, quand on regarde bien, on dépense en moyenne 150 euros par an pour des protections hygiéniques classiques alors que si on investit directement dans des protections réutilisables, on peut faire des économies sur 2-3 ans voire plus. Au choix. Mais sincèrement, le gouvernement devrait, pour les précaires d'entres nous, faire en sorte que ces protections deviennent gratuites. Parce que certaines femmes n'ont pas la possibilité de payer ça et pour elles, cela reste un luxe. En plus de ça, c'est frein à la vie sociale et à l'embauche vu que tout est lié à l'apparence à premier abord. 

🩸Est-ce vraiment efface ? Moyennement pour ma part. C'est idéal pour les débuts ou les fins de périodes. Mais je trouve que le deuxième jour – qui est synonyme d'hémorragie –, ce n'est pas forcément ce qu'il y a de mieux. Et quoi de plus gênant que d'avoir une sensation de mouillé ou de sentir l'humidité et de s'apercevoir que tu viens de flinguer ton jean préféré ? À utiliser avec modération et pour ça, il faut bien connaitre son corps et ce qui est adapté pour lui pendant cette période menstruelle. 

Pour conclure :

Malgré cet engouement qu'il y a eu autour de cette mini-révolution pour les filles, je pense que chacune a des expériences différentes avec ce système là. Cependant, les protections réutilisables sont limitées et ne correspondent parfois pas aux besoins. Le principe est cool mais il y a des contraintes et un temps d'adoption. Après, c'est à voir avec le temps.

Commentaires

  1. Hello !

    Merci beaucoup pour cet article super intéressant. J'ai commencé à utiliser des serviettes réutilisables il y a quelques mois, après avoir été super tentée pendant longtemps. Je souffre beaucoup pendant mes règles habituellement, et les culottes m'ont permis d'acquérir beaucoup de confort ! Je me sens beaucoup mieux lorsque je les porte. Alors, comme toi, je trouve qu'elles ne sont pas très pratiques lorsque je dois être hors de chez moi pendant une journée entière, mais j'utilise la technique des serviettes lavables et c'est plutôt efficace !

    Des bisous

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire