Anha

With pretty stories for which there's little good evidence Sea of Tranquility tendrils of gossamer clouds decipherment courage of our questions.

@eikomania.me

Julie Janie : La douceur rétro à l'état pur.


© Charlotte Navio

Pour un soir en discothèque, 
Tu me fais tourner la tête.


Julie Janie, c'est l'artiste qui m'a fait vibrer en décembre 2019. Alors que je scrollais des tutoriels sur Youtube pour pouvoir composer et écrire mes chansons, je suis tombée sur ce petit bijou : Discothèque. Un piano/voix qui fait chavirer le coeur des hommes et des femmes en un claquement de doigt.

Sa signature vocale unique nous rend nostalgique. Elle nous rappelle le temps où Isabelle Pierre nous murmurait à l'oreille Le Temps Est Bon, le ciel est bleu et où Françoise Hardy nous emportait avec ses douces paroles amoureuses.

Le temps où l'on racontait une histoire me manque cruellement. Aujourd'hui, l'autotune, la course aux vues, aux like et à la notoriété bien souvent éphémère rendent le monde de la musique amer, mécanique et commercial. Mais dès lors que j'ai découvert cette artiste à l'univers poétique, je n'ai pas pu m'empêcher de me dire qu'il y avait encore de l'espoir.

Dans un esprit vintage, rétro et décalé par rapport à une époque dans laquelle je ne m'identifie pas (ou peu), Julie propose des clips colorés - réalisés par Élisa Baudoin -  dont la douceur crève l'écran de nos smartphones.


© Élisa Baudoin

Peu d'artistes peuvent se vanter d'avoir un univers et une voix forte qui parle à tous les amoureux de la chanson française. Revisitant les codes des années 60, Julie nous invite à replonger dans ce monde peu connu par la nouvelle génération qui ne jure que par des tonalités répétitives, déjà vues et revues et aux paroles qui laissent à désirer. 

On regrette le temps où Hervé Vilard nous répétait que Capri, c'est fini, où Sylvie Vartan se vantait d'être La Plus Belle Pour Aller Danser et que la Poupée qui "non" de Polnareff flirte avec Brigitte Bardot sur un air de Madrague où les Mots Bleus de Christophe enivrent Blueburry Hill.

Couleurs pastel, fringues vintage, aux motifs géométriques, fleuris et voix entêtante, la relève est assurée pour le meilleur et ce sera un slow en tête à tête qui durera dans le temps.




Vous pouvez suivre ses aventures sur Instagram et découvrir ses covers/karaokés
qui revisitent les plus grands titres passant par Michel Berger à Vanessa Paradis : 


Commentaires

  1. Mais wow. Je ne m'attendais pas à me prendre une si grosse claque, merci. C'est une formidable découverte ! Cette douceur, ces couleurs... Je suis fan.

    Des bisous

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire