Anha

With pretty stories for which there's little good evidence Sea of Tranquility tendrils of gossamer clouds decipherment courage of our questions.

@eikomania.me

Les relations toxiques.



Tout le monde a au fond de lui un chagrin d'amour qui sommeille. 
Tout cœur qui n'est pas brisé n'est pas un cœur.


Les relations toxiques que ce soit en amitié ou en amour sont destructrices. Elles peuvent nous rendre la vie assez difficile et on ne sait pas comment se sortir de ce cercle infernal. Par expérience, j'ai vécu des moments familiaux vraiment houleux et des amitiés qui m'ont procurée des bleus au coeur. Mais ça arrive, j'essaye de relativiser et de me dire qu'il y a sans doute pire comme situation. Cependant, parfois, même avec beaucoup d'optimisme, on n'y arrive pas. On n'y arrive plus. Plus à tenir, plus à regarder les choses de manière positive et on se dit qu'il faut subir quotidiennement cette charge mentale, de haine et parfois, on se sent seul dans des relations qui n'ont aucun sens. 

Si vous êtes dans une relation amicale qui vous fait plus de bien que de mal, quittez-là. Ce n'est pas bon d'avoir sans cesse des doutes à propos d'une relation et de se dire qu'on peut supporter encore telle ou telle chose alors qu'elle nous blesse au plus profond de nous. J'ai vécu une amitié de longue durée avec une amie avec qui j'ai grandi. Et puis, je pensais qu'on resterait lié à jamais. Mais à chaque fois, cette personne se comportait différemment avec moi, quand on était seules toutes les deux, et en société. Je passais pour quelqu'un d'invisible, toujours au second plan, qui n'avait pas le droit de demander quelque chose parce que ses ami.e.s passaient avant. Mais je me suis toujours dit que ce n'était pas grave, mais au fond de moi, ça me blessait. J'étais juste la bonne "amie" qui faisait de belles photos, rien de plus. Alors, cette année, j'ai finalement décidé de rompre cette amitié - toxique - de plus d'une décennie. Du moins, cela s'est fait dans un concours de circonstance. Un quiproquo dans une story Instagram qui finalement a révélé pas mal de choses. Au final, je suis plutôt soulagée et du moins, je me dis qu'on est peut-être davantage honnête avec nous-mêmes. Cette relation amicale ne me convenait plus. Mais je restais par loyauté et nostalgie. Et quand je ressasse pas mal de choses, je me dis que j'aurais du y voir plus clair, un peu plus tôt. Tant pis, mieux vaut tard que jamais et maintenant, il faut se concentrer sur des relations qui en valent la peine, des relations profondes et honnêtes qui surfent sur des good vibes et de l'amitié à double sens.

Les relations toxiques amoureuses sont tellement denses que je pourrais écrire un article complet dessus. C'est atroce à quel point, les histoires d'amour sont devenues douloureuses et pénibles. Alors qu'on devrait vivre notre meilleure vie avec le ou les partenaires de notre choix et qu'on devrait arrêter de se prendre la tête. Mais là aussi, il est difficile de se détacher d'une relation dans laquelle nous sommes enfermés. Parce qu'en vrai, on est attaché que ce soit par l'affect, la peur de se sentir délaissé, de ne jamais retrouver quelqu'un comme ça, nos souvenirs des premières semaines... Mais si vous n'êtes plus heureux dans votre relation et que vous passez vos journées à vous engueuler, ce n'est plus la peine, partez. Même si il ou elle vous dit qu'il ou elle vous aime et qu'on souffle le chaud et le froid en permanence, abandonnez ici la partie. Ce n'est ni vivable pour vous, ni pour votre partenaire. On ne doit jamais être malheureux en amour. C'est une règle que l'on m'a transmise. Sinon, il y a quelque chose d'important à régler, mais si vous êtes face à un mur de béton et que vous propos rebondissent sur vous comme un boomerang, ça ne sert à rien de s'acharner. Vous pourrez même faire un mental break-down et vous dire dévaloriser alors que ça n'a pas lieu d'être. J'ai vécu avec des mecs pas forcément très clean, gentils. Et peut-être que moi-même, je ne devenais plus très sociable, ni patiente... Parce qu'on a tendance à tirer sur la corde sensible de manière quotidienne. On exerce sur vous, une pression qui vous étouffe. De mon côté, j'ai pardonné. Au moins une bonne dizaine de fois, avant de quitter définitivement le navire et de couper les ponts. C'est ultra bénéfique pour la reconstruction de soi et la construction de son propre avenir.

Mais ces relations rejoignent les relations familiales. Car oui, l'un ne va pas s'en l'autre. Si nous ne sommes pas épaulé ni par le conjoint, ni par les amis, la famille doit rester notre seul recours. Sauf qu'au final, non. Pas toujours. On ne choisit pas sa famille et ça, c'est tellement vrai. Si vous avez une mère toxique, fuyez. Un père pervers-narcissique, fuyez également. Des frères qui vous détestent, aussi. Donc au final, vous seule pouvez vous sauver. Je sais à quel point, on a de l'empathie pour ces gens avec qui ont a partagé des choses positives mais aussi pas mal de choses négatives. La question est : Qu'est-ce qui est le mieux pour vous aujourd'hui ? Mettre un terme aux relations toxiques, c'est tourner la page et écrire un nouveau chapitre. J'ai tendance à dire qu'il faut le faire et ne pas regarder en arrière sinon, on replonge dans ce puit sans fond, où l'on est malheureux. Et personne sur cette Terre désire être malheureux. On a tous rêvé lorsque nous étions enfant, qu'un jour, nous pourrons passer à travers l'écran de la télévision et vivre dans ces mondes idylliques aux coloris pastel.  C'était notre idéal de vie : être heureux. Mais finalement, nous sommes tous jeter dans cette société où des déchets gravitent autour de nous et nous pervertis plus ou moins : l'argent, la gloire, la réussite sociale et j'en passe, sont vecteurs de pas mal de stress et de désaccord. Nos relations changent et nos objectifs aussi. À l'instar du Joker, nous sommes jetés dans une cuve d'ordures toxiques où chaque relation est finalement le fruit que la société veut ce qu'on devienne réellement. 




Short-film réalisé par Anha S.L.






Pauline porte  :  
Une robe vichy jaune Vintage de chez  Freepstar

Kevin porte
Une chemise rayée multicolore pastel Vintage



Commentaires