Take My Breath Away : Follow moi



I follow you, deep sea baby.



Il est temps de remettre les pendules à l'heure. Dans une Société où notre génération Z s'épanouit, les comportements déviants de certains d'entre nous peuvent avoir des répercussions drastiques sur les individus que nous sommes. À travers ces quelques screenshots issus de mon court-métrage réalisé en 2016 , j'ai voulu mettre l'accent sur l'image du consentement au sein d'une relation amicale et/ou amoureuse. N'a-t-on jamais eu à faire à ce genre de situation qui peut déraper d'un instant à l'autre ? Dans le cas présent, Nina aime Alex et réciproquement. Au départ, ce sont de simples amis qui rigolent entre eux avec des jeux plutôt bon enfant jusqu'à ce soir-là. L'un, enivré d'amour et l'autre, shooté à l'adrénaline et aux sensations fortes, Alex va entraîner Nina dans la prise d'héroïne sans que ce dernière ne soit totalement d'accord. Sous la menace et comme le veux le dicton "à la vie, à la mort", Nina finit par céder sans savoir ce qu'il l'attend. Jusqu'où sommes-nous prêts à aller pour suivre le groupe social et acquérir leur reconnaissance ? Sommes-nous les victimes ou de simples followers sous l'effet de la pression sociale ? 
Aujourd'hui, la stigmatisation est omni-présente, que ce soit sur les réseaux sociaux, dans la rue ou encore dans les yeux de ceux qu'on aime. Tout ce que vous ferez sera relayé par une parole, un tweet, un message, sous le ton ironique ou plutôt vantard, de celui qui voudra afficher sur son mur, sa dernière péripétie. Même si vous finissez par être outré par ce comportement, vous l'avez sûrement déjà fait, peut-être par inconscience, mais dans tous les cas, les conséquences psychologiques sur la ou les personnes concernées sont irrévocables. Le jugement d'autrui est aussi terrible que de se faire tabasser au coin d'une rue. Sous ce point de vu-là, les cicatrices physiques s'apaisent avec le temps. Mais l'étiquette sociale collée sur votre front restera pendant un moment jusqu'à ce qu'un autre scandale apparaisse et oublie vos péripéties de la nuit précédente. J'amène par là, une réflexion sur l'identité sociale, la stigmatisation et le jugement fastidieux. Une rumeur colportée ou un acte volontaire ou non peut se répandre comme une traînée de poudre et sera dans tous les cas, un danger psychologique pour la vie d'autrui. Les images parlent d'elles-mêmes.






Short Film "Nico Teen Love " réalisé par Anha S.L.








Pauline porte
Veste en jean  oversize avec intérieur mouton : Vintage
Robe style Poupée Russe :  chinée chez Freepstar
Escarpins bi-matière : Gémo

Kevin porte :
Pull en laine à motifs : Vintage
Pantalon beige : Vintage






0 commentaires