Anha

With pretty stories for which there's little good evidence Sea of Tranquility tendrils of gossamer clouds decipherment courage of our questions.

@eikomania.me

New York City : State of Mind


It was so easy livin' day by day 
Out of touch with the rhythm and blues.


Ah New York ! Quel voyage, quelle expérience de vie intense. Rien qu'en y repensant, ça me donne envie de réserver un billet et de partir directement une fois que le confinement est levé. Mais je pense que ça ne sera pas pour tout de suite au vu du contexte actuel qui me rend morose. J'aspire à voyager et à retourner en Amérique du Nord, là où j'ai laissé mes rêves les plus fous. En France, j'ai l'impression que je me suis un peu oubliée même si certains rayons de soleil viennent éclairer mes ambitions. J'ai une histoire d'amour aux USA et au Canada et je n'ai pas eu l'occasion d'y retourner l'an passé à cause d'une sorte de mental break-down et de ma formation professionnelle. Au départ, je détestais New-York. Cette ville me faisait beaucoup trop penser à Paris : la pollution, la foule, la vie intensive, les klaxons, le métro... En bref, ce n'était pas une histoire qui allait fonctionner entre elle et moi. Ça me changeait de Los Angeles et de sa douce Californie qui me semblaient plus paisibles. En plus de ça, mon vol pour NY avait été retardé et je devais me rendre directement à Washington DC lorsque j'arrivais à l'aéroport JFK. J'ai du attendre le bus jusqu'à 7 heures du matin à Penn Station, cette station de métro assez morbide. Après avoir passé quelques jours chez une amie à Washington, un de ses amis m'a accueillie dans son petit appartement situé à Sunny Side, dans le Queens. Si tu veux, c'est à 3 stations de Manhattan et c'est assez proche de Brooklyn. Je me suis donc posée et j'ai pris le temps de découvrir la ville en plein jour pour pouvoir en profiter au maximum. En visitant Manhattan, j'ai écarquillé les yeux tellement que j'étais ébahie face à tous ces fantasmes. C'est comme si, j'étais dans Gossip Girl. Tous les coins que j'avais vu dans cette série, je les avais devant moi. Je me promenais à l'intérieur de ces décors qui ont rythmé la série. J'ai pu flâner en plein été à Central Park, déjeuner dans un petit restaurant de l'Upper East Side, aller jeter un coup d'oeil dans la Gare de Grand Central avant d'aller au MoMa (Musée d'Art Moderne) et me perdre dans Time Square sous cette chaleur de plomb. C'est dingue à quel point, je suis finalement tombée sous le charme de la ville et pour le coup, j'ai voulu m'y installer mais un dernier projet français m'attendait à mon retour.



Je retournerais bien à New York, pour revoir mes amis et connaitre davantage la ville. Cette fois-ci, je passerai faire un petit coucou à Coney Island et en profiter pour manger une friandise au Luna Park. J'en profiterais également pour aller chiner des fringues dans les friperies new-yorkaises afin de les mettre en scène dans mes prochains posts, héhé. J'aimerais vivre quelques temps du côté de Brooklyn car selon mes amis américains, c'est un quartier qui se développe bien et qui est accessible niveau prix. Les Air B'N'B ne sont pas si onéreux que ça, c'est l'équivalent d'un loyer à Paris pour un petit appartement. On peut penser que cela va exploser votre budget mais en réalité, si l'on cherche bien et si l'on ne veut pas aller absolument dans un hôtel près de la 5ème Avenue, c'est totalement abordable. La vie est chère mais je ne vois pas tellement de différence avec la vie parisienne. Je trouve qu'il y a de multiples similitudes avec Paris et ça m'a fait légèrement sourire. Néanmoins, les gens sont cool et souriants. Après on tombe sur des idiots n'importe où mais l'ambiance est vraiment conviviale. Les supermarchés sont ouverts assez tard (1h du matin) et tu peux même aller faire tes courses en pyjama, personne ne te jugera. Tu peux même te faire un trip en taxi jaune mais la course te coûtera environ 70 dollars. Je trouve que l'on peut manger tout et n'importe quoi. Il y a pas mal de quartiers où diverses cultures se chevauchent. Un jour tu peux manger italien, chinois, thaïlandais et tester les burgers géants. Car, oui, les quantités de nourriture sont atrocement grandes par rapport à la France qui n'est pas aussi généreuse. En tout cas, jamais tu ne mourras de faim aux États-Unis, c'est le pays de l'excès que ce soit socialement parlant ou autre. J'aime cette mentalité d'entrepreneuriat, de créativité et de non jugement d'autrui. J'aime ce goût du risque et cette vie où l'on doit réfléchir tout le temps pour pouvoir s'en sortir. Nous sommes acteurs de notre propre vie, et c'est terriblement excitant. À New-York, j'apprécie le fait que l'on peut partir de rien, sortir de la cuisse de Jupiter et réussir grâce à notre volonté et notre "talent".


This is Amaziiiiing !

Photographies réalisées par Anha S.L.





Récap des Places To Be:

Manhattan
Coney Island
Little Italy 
Brooklyn Bridge
Rockefeller Center
MoMa
Sunny Side
Central Park
Grand Central
Broadway
Empire State Building 
5th Avenue










Commentaires

  1. Ah New York !!!!!! J'adore tellement cette ville !
    Bon dimanche
    Audrey
    https://pausecafeavecaudrey.fr

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour cet article qui m'a bien fait voyager, et qui m'a ramenée tout droit à NYC !

    Des bisous

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire