Girl with a Blues


My dreams are bound to come true somehow.



Parfois il est difficile de vivre seul dans ce monde immense et de ne devoir compter que sur soi-même. On est entouré d'amis, de connaissances, de sa famille mais au final, nous sommes les seuls maître du jeu. Personne ne viendra décider pour toi de ton destin finalement, alors il est nécessaire de prendre une décision pour pouvoir réaliser tes rêves. On a également tendance à regarder vers le passé et se dire qu'il faudrait changer quelques lignes à notre vie qui ressemble davantage à un scénario de comédie dramatique qu'à celui d'une histoire qui a un happy-ending. Je ne sais pas si c'est la situation actuelle qui me donne cette sensation mais j'ai bel et bien envie de faire un saut dans le temps. Je m'amuse à retrouver des vieilles copies recouvertes de traces de stylo rouge, des fiches Bristol spéciales "révisions", les photos de classes à la pochette cartonnée et les tonnes de photos de mes amis que j'avais prises. Il faudrait que je fasse un article où je publie tous ces mini-dossiers car il y a de quoi faire. Entre les anecdotes, les vidéos ratées, les premières photos street-style et le tout début de mon activité de "blogueuse" qui remonte à une dizaine d'années, je pense qu'on a de quoi bien se marrer.
J'ai vu, pas plus tard qu'hier, le film "Play" d'Anthony Marciano retraçant la vie d'un parisien quadra grâce aux cassettes qu'il avait faites depuis son enfance. Le film inspire à la fois de la nostalgie, de la joie mais aussi une forme de tristesse. On se dit que c'était mieux avant. J'entends avant la folie des réseaux sociaux, de la quête du titre de personnalité publique, de la crampe du pouce due à la réactualisation constante de ses likes Instagram ou de son statut Facebook et d'être "Googlable". C'était mieux avant. Nous vivions dans une sorte d'insouciance et nous partagions des moments mémorables immortalisés par un vieil appareil photo Kodak. On ressort à l'occasion ces photos et vidéos pour regarder tout le chemin parcouru. Je sais que je ressors parfois mes CDs de Kyo ou de Faudel que j'écoutais avec mon lecteur CD portable. Je trouve ça dingue à quel point la technologie a changé nos vies et notre façon de penser. Parfois, je me dis que j'ai de la chance d'être restée un peu old-school et d'avoir connu tout ça dans les débuts des années 2000. La très jeune génération ne jure que par le dernier iPhone à la mode et s'en fiche pas mal de ces vieilleries. Mais personnellement, je resterai une éternelle nostalgique des premières télévisions à cassettes, cette fameuse boite à images qui m'a fait aimer profondément le cinéma.







Photographies par Damien Top
Retouches colorimétriques par Anha S.L.








Robe effet Patchwork Vintage : Freepstar
Ruban à messages : Lucky Team



2 commentaires

  1. Tes photos sont magnifiques !
    Moi aussi je suis nostalgique d'une certaine époque.
    Bon dimanche à toi :)

    RépondreSupprimer
  2. beautiful photo :)

    https://tiateilli.com/

    RépondreSupprimer