Anha

With pretty stories for which there's little good evidence Sea of Tranquility tendrils of gossamer clouds decipherment courage of our questions.

@eikomania.me

Paris, entre toi et moi




Parisienne de coeur.

Je dirais : Paris, tu as été terrible avec moi depuis mon emménagement en 2013. J'ai quitté ma Province pour cette ville que je trouvais à l'époque fantastique. Et vu que j'aspirais à vivre de mon art à savoir le cinéma et la photographie, je me suis dit que Paris répondait à tous mes critères. Personne ne pouvait me faire changer d'avis. J'avais lu au moins une vingtaine de livres sur ces héros qui quittaient leur petite ville pour réussir à être acteur de leur vie. Et c'est ce que je voulais faire mais ça a été tellement compliqué : que ce soit pour trouver un appart, manger, étudier... Je suis partie avec rien. Mais il fallait que je vive cette expérience, que je fasse des rencontres, que je teste mes limites, mon autonomie et que mes personnages de papier prennent vie sur ce grand écran. 

Cependant, j'ai vite déchanté. La vie pour les étudiants est difficile, voire précaire. Les parisiens sombrent dans la morosité et la monotonie. J'en garde des souvenirs assez douloureux mais certains me paraissent joyeux. Et grâce à ma curiosité, j'ai pu découvrir les friperies parisiennes.  Elles sont si nombreuses. Je traînais surtout vers Saint-Paul, dans le Marais, vers Châtelet. J'y ai fait pas mal de belles découvertes et j'ai surtout oublié les vêtements issus de fast-fashion. J'achetais en masse. Je dépensais vraiment beaucoup, mais cela me vidait l'esprit. Je pouvais changer facilement de garde robe à moindre prix même si au final, mes choix n'étaient pas des meilleurs. J'ai appris avec ces vêtements qui datent pour la plupart, des années 70 ou 80. J'ai écumé les Guerrisol, Emmaüs, les petites boutiques indépendantes et particulièrement les Freep Star. On y trouve de tout. Vraiment. Il y en a pour tous les goûts et si tu cherches vraiment qui tu es, tu peux tester plusieurs style avant de trouver le tien. Le plus important est de rester fidèle à toi-même et de te sentir bien dans tes pompes.



Photographies par Gabrielle Malewski







Veste en jean Vintage : La Redoute
Top : H&M
Jean à motifs fleuris : Zara
Escarpins à talon carré : Gémo


Commentaires